Ecoutez Radio Sputnik
    F-22 Raptor

    L’état-major russe évoque une provocation d’un chasseur américain en Syrie

    CC BY 2.0 / DVIDSHUB / F-22 Raptor
    Russie
    URL courte
    4813111

    En imitant une attaque, un chasseur américain F-22 Raptor a joué un jeu dangereux avec les avions de combat russes dans le ciel syrien, selon le chef d’état-major général des forces armées russes, Valeri Guerassimov.

    Le général Guerassimov, chef d'état-major et vice-ministre russe de la Défense, a rappelé qu'au fur et à mesure de la progression des forces gouvernementales syriennes vers l'Euphrate dans l'est de la Syrie, les forces aérospatiales russes et la coalition internationale ont délimité les zones d'action de leurs avions: l'aviation russe opérait à l'ouest de l'Euphrate et l'aviation américaine, à l'est.

    «Si on imagine la carte, c'est au niveau de Deir ez-Zor et à quelque 120-130 km au nord d'Abou Kamal. Dans cette région, à l'est de l'Euphrate, il était prévu d'utiliser tant les forces aérospatiales russes que l'aviation de la coalition après avoir prévenu la partie concernée. Et il n'y a pas eu de problèmes», a expliqué Valeri Guerassimov dans un entretien au journal Komsomolskaïa pravda publié sur son site mercredi.

    Néanmoins, un «incident désagréable a eu lieu le 13 décembre».

    «Deux Su-25 de nos forces aérospatiales accomplissaient une mission de reconnaissance dans la partie occidentale de la vallée de l'Euphrate. Personne n'a pénétré dans l'est. Notre Su-35 se trouvait également sur zone. Un F-22 américain est sorti de la partie est de la Syrie,…a imité une attaque et a éjecté des leurres», a noté le général.

    «Il se trouvait à haute altitude, puis il est descendu à une distance de moins de 100 mètres de nos avions. Il représentait un danger réel. Notre Su-35 s'est rapproché et le F-22 a immédiatement regagné sa zone, dans l'est. Une vingtaine de minutes plus tard, le Su-35 est parti accomplir d'autres missions et le F-22 a réapparu. Le même. L'histoire s'est répétée. Le Su-35 est revenu. Dès qu'il est revenu, le F-22 est reparti», a conclu Valeri Guerassimov.

    Lire aussi:

    Pour l'instant, l'US Air Force ne peut intercepter les chasseurs russes qu’en paroles
    La Défense russe dément l’interception de deux chasseurs russes par des F-22 US en Syrie
    Le Su-35 reconnu comme le «chasseur russe le plus dangereux» en Europe
    Tags:
    incident, attaque, F-22 Raptor, Su-35, Su-25, Valéri Guérassimov, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik