Ecoutez Radio Sputnik
    Réveillonner à la russe: ces traditions incontournables du 31 décembre en Russie

    Réveillonner à la russe: ces traditions incontournables du 31 décembre en Russie

    © Sputnik . Evgeny Biyatov
    Russie
    URL courte
    4260

    Le son des carillons, l’arôme des mandarines et du sapin au pied duquel de nombreux cadeaux sont déposés, des cuvettes de salades et des vieux films à la télé, dont des chefs-d’œuvre soviétiques, telle est l’image parfaite de Nouvel An célébré à la russe. Mais comment exactement se déroule le Réveillon en Russie? Voici le scénario traditionnel.

    Pourquoi attache-t-on une telle importance à la célébration du Nouvel An?

    La célébration du Nouvel An le 1er janvier a été introduite en Russie par Pierre le Grand en 1700. En 1929, dans le cadre de la campagne antireligieuse mise en place en URSS, il a été interdit de célébrer Noël d'une manière officielle. C'est depuis cette époque que la célébration du Nouvel An a pris une telle importance, même si le jour de Noël, fêté le 7 janvier en Russie, a de nouveau été inscrit dans le calendrier russe en 1991. C'est aussi la raison pour laquelle une grande partie des traditions de Noël ont été reportées à la célébration du Nouvel An.

    Père Gel et sa petite fille (Ded Moroz et Snégourotchka)

    Avant le Réveillon, les Russes décorent leur maison et leur sapin et disposent les cadeaux sous l'arbre pour leurs proches et leurs amis qu'ils ont invités à réveillonner chez eux. Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, on attend généralement aussi d'autres invités: Ded Moroz (Père Gel) et sa petite fille Snégourotchka qui apportent les cadeaux.

    Nouvel An en Russie, Iaroslavl
    © Sputnik . Oleg Smyslov
    Nouvel An en Russie, Iaroslavl

    D'habitude, les parents engagent Ded Moroz et Snégourotchka auprès d'agences pour faire plaisir aux enfants avec qui les acteurs jouent et chantent. Dans d'autres familles, les parents se déguisent eux-mêmes, ce qui reste sans doute un secret pour les enfants qui croient qu'ils ont en face d'eux les vrais Ded Moroz et Snégourotchka.

    Films et musique de Nouvel An

    Le matin du 31 décembre, on allume la télévision afin d'alimenter l'atmosphère du Nouvel An. Le jour du Réveillon, ainsi qu'au cours des jours fériés qui suivent, les chaînes de télévision diffusent des films soviétiques populaires qu'on associe toujours au Nouvel An.

    Parmi eux, «L'Ironie du Sort» (Ironiïa Soudby), «Ivan Vassilievitch change de profession» (d'après l'œuvre de Mikhaïl Boulgakov), «Jeunes filles» (Devtchata), «Les Gentilshommes de la chance», Magiciens («Charodei») et «Un miracle ordinaire» d'où sont extraites de nombreuses chansons populaires très appréciées des Russes.

    Les spécialités russes qu'on met sur la table de Nouvel An

    Traditionnellement, on cuisine ensemble et en grandes quantités pour le Nouvel An. Il existe même un terme «cuisiner des bassines de salades», puisque d'habitude, plusieurs plats sont préparés d'avance pour les jours fériés qui suivent le 1er janvier. Le menu peut être varié selon les goûts et les traditions familiales, mais voici les plats incontournables de la table russe du jour du Nouvel An.

    «Salade Olivier», généralement composée de légumes bouillis coupés en dés, refroidis et liés par une mayonnaise: pommes de terre, cornichons, petits pois, carottes, oignons, œufs, auxquels s'ajoutent du saucisson de Bologne ou de la viande bouillie, souvent du poulet.

    Hareng sous un manteau de fourrure, une autre salade traditionnelle russe, composée de plusieurs couches, dont de pommes de terre cuites, de harengs, d'oignons, de carottes cuites, d'œufs et de betteraves cuites, chaque couche étant recouverte de mayonnaise.

    Viande en gelée, à savoir «kholodets». Ce sont morceaux de bœuf bouillis pendant plusieurs heures. La viande est ensuite recouverte d'un bouillon épais. L'ensemble doit passer une nuit au réfrigérateur pour que le bouillon se transforme en gelée.

    Différents «zakouski», dont des tartines de caviar, servis avec du beurre.

    Vin mousseux, servi principalement pour boire au son des carillons juste après le traditionnel discours du Président.

    Envie que tous vos vœux soient exaucés? Voici un rite traditionnel à la russe

    Pour finir, on vous propose de découvrir ce rite que beaucoup à travers le pays pratiquent dans l'espoir que leurs vœux les plus chers se réaliseront.

    Lorsque le moment principal arrive et, une minute avant minuit les carillons sur le Tour Spasskaïa du Kremlin sonnent, il est l'heure de faire un vœu. N'oubliez pas que vous n'avez qu'une seule minute pour tout faire. Quand le Président termine son discours, il faut tout de suite écrire votre vœu sur un bout de papier préparé à l'avance, ensuite le brûler, mettre ses cendres dans un verre rempli du vin mousseux local et le boire d'un seul coup. Oui, avec le papier, même s'il n'a pas brûlé jusqu'au bout.
    Bonne et heureuse année! Que tous vos vœux se réalisent!

    Lire aussi:

    Moscou, ville lumière à la veille de la principale fête de l’année (Photos)
    De Russie avec amour: les meilleurs cadeaux russes à offrir (images)
    Conte hivernal: les Moscovites se réveillent au royaume des neiges (photos)
    Tags:
    réveillon, cuisine traditionnelle, olivier, traditions, Snegourotchka (Fille de neige), Père Gel (Ded Moroz), Nouvel An, Noël, URSS, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik