Russie
URL courte
32982
S'abonner

La Russie se réserve le droit d’adopter des mesures de rétorsion à l’égard des médias français si la discrimination des journalistes russes en France est prouvée, a déclaré un sénateur russe. La riposte serait symétrique et conforme à la loi.

Le «principe de réciprocité» peut être appliqué à l'égard des médias français avec une participation publique en cas de discrimination de RT en France, a déclaré lundi Andreï Klimov, président de la commission pour la défense de la souveraineté du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), interrogé par Sputnik.

Auparavant, la chaîne de télévision RT avait fait savoir que ses journalistes s'étaient vus interdire l'accès au palais de l'Élysée où avait lieu un briefing du porte-parole d'Emmanuel Macron. Un incident semblable s'était déjà passé à Rome le 10 janvier quand l'équipe de tournage de RT avait été empêchée d'assister à un sommet auquel participait le Président français.

«Notre ambassade en France doit trouver les raisons de ces décisions», a souligné M.Klimov.

Selon lui, si c'est une politique d'État français à l'égard des médias russes, «le principe de réciprocité peut être appliqué à l'égard des médias français», ce qui est prévu par les lois russes.

Le sénateur russe a souligné que le principe de réciprocité peut être appliqué à l'égard des médias des pays portant atteinte aux droits des journalistes russes, quel que soit leur nationalité.

«Mais tout d'abord, il faut clarifier les raisons de ces décisions concernant RT France. Nous sommes un État de droit et nos décisions doivent être mesurées», a résumé Andreï Klimov.

La 25 novembre dernier le Président russe a signé la Loi sur l'information amendée qui permet de reconnaître les médias financés depuis l'étranger comme des «agents étrangers» en Russie. Il s'agit d'une réaction symétrique aux démarches américaines contre la chaîne de télévision RT America.

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en France chute de plus de moitié en une journée
«Collabos!»: la présidente de l’UNEF huée à Paris lors de l’hommage à Samuel Paty - vidéo
Scènes surréalistes de collégiens condamnant le comportement du professeur décapité devant leur école de Conflans
Attentat de Conflans: les auteurs de 80 messages d'hommage à l'assaillant contrôlés dès lundi
Tags:
agent étranger, riposte, médias, Conseil de la Fédération, Andreï Klimov, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook