Russie
URL courte
11215
S'abonner

Le porte-parole du Kremlin a déclaré que la Russie n’était pas partie prenante au conflit dans le Donbass. Cette déclaration a été faite au lendemain du vote par le parlement ukrainien de la loi qualifiant d'«occupation temporaire russe» le conflit dans le sud-est du pays.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a démenti les dernières déclarations de Kiev, en confirmant que la Russie n'était pas partie prenante au conflit ukrainien.

«Moscou n'est pas d'accord avec les déclarations de Kiev concernant la responsabilité [de la Russie, ndrl] dans la situation dans le Donbass, puisque la Russie n'est pas partie au conflit», a-t-il déclaré.

M. Peskov a également souligné que le respect des accords de Minsk était plus important que les discussions au sujet du choix de la ville où se déroulent les négociations sur le règlement en Ukraine.

«Le lieu des négociations n'est pas d'une grande importance… Ce qui est d'une importance primordiale, c'est l'attachement de toutes les parties à l'idée que les accords de Minsk n'ont pas d'alternatives faute d'autres accords: le respect du «format Normandie» et l'acceptation du fait que ce qui se passe dans le sud-est de l'Ukraine est un conflit interne», a déclaré M. Peskov.

La question concernant un possible changement de lieu des négociations sur le règlement en Ukraine, se déroulant à Minsk, a été évoquée le 16 janvier lors de la rencontre entre Donald Trump et le Président du Kazakhstan Noursoultan Nazarbaïev. Selon M. Nazarbaïev, c'est le Président américain qui a proposé cette idée.

Le 18 janvier, le parlement ukrainien a voté la loi qualifiant d'«occupation temporaire russe» le conflit dans le sud-est de l'Ukraine. Le ministère russe des Affaires étrangères a accusé jeudi les autorités ukrainiennes de se préparer à «une nouvelle guerre».

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
conflit ukrainien, accords de Minsk, format Normandie, Donald Trump, Noursoultan Nazarbaïev, Dmitri Peskov, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook