Ecoutez Radio Sputnik
    Un autour du Kremlin

    Le Kremlin va-t-il utiliser ses rapaces pour intercepter les drones?

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    Russie
    URL courte
    4121

    Les rapaces au service du Kremlin ne chassent pas encore les drones, mais, en théorie, en sont capables. Pour l’instant, ils s’occupent de protéger les monuments historiques du site.

    Les autours (petits rapaces) du Kremlin de Moscou peuvent être utilisés pour lutter contre les drones mais une telle tâche ne leur a pas encore été assignée, a fait savoir à Sputnik une source au sein des organismes de sécurité russes.

    À l'heure actuelle, le service ornithologique du Kremlin compte plusieurs autours et un hibou grand-duc.

    «L'Europe a déjà cette expérience. Mais il faut comprendre que la femelle d'autour pèse entre 1,2, et 1,4 kg. Le poids n'étant pas trop important, il lui sera difficile d'intercepter même des drones de petite taille», a expliqué le spécialiste.

    En théorie, c'est possible, concède-t-il. Mais les faucons conviennent mieux que les autours.

    Cependant, la police néerlandaise a fermé en décembre dernier son programme d'utilisation de rapaces pour capturer les drones illégaux, après avoir jugé ce procédé inefficace.

    Le service ornithologique du Kremlin protège les monuments historiques du Kremlin contre les corneilles qui les abîment.

    Lire aussi:

    Un grand-duc défendra le Kremlin des agresseurs
    Les autours du Kremlin: la politique ornithologique du Kremlin dévoilée
    Les rapaces licenciés de la police des Pays-Bas
    Tags:
    rapaces, oiseaux, drone, Kremlin de Moscou, Moscou, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik