Russie
URL courte
1320
S'abonner

Par des froids extrêmes et de fortes chutes de neige, les moyens de transport ne résistent parfois pas au gel ce qui entrave les déplacements. En Russie, les habitants de certaines villes sont obligés d’extraire leurs véhicules prisonniers de la neige et de déblayer les congères à mains nues, même s’il s’agit de bus, de navettes et même d’avions…

Les chutes de neige abondantes qui ont recouvert de nombreuses régions russes obligent leurs habitants à relever de véritables défis. Par exemple, à libérer tous les types de moyens de transport possibles et inimaginables de la glace et des congères qui se sont formées dans les rues.

Bus pris dans une congère? Pas de problème, on va le dégager tous ensemble

Fin janvier 2018, la ville de Saratov a été paralysée par de fortes chutes de neige qui ont rendu difficile, voire impossible, le déneigement des routes. Dans un quartier de la ville, une dizaine de passagers sont descendus de leur bus pour l'extraire de la neige dans laquelle il était coincé. Une fois libéré le bus, les passagers y sont remontés et ont pu rejoindre leurs destinations.

À Novossibirsk, les gens se sont également mobilisés pour pousser un bus qui s'était arrêté sur la route parce que son moteur s'était arrêté à cause du froid.

Un remorqueur n'est pas suffisant pour tirer un avion aux châssis gelés? Faisons-le nous-mêmes à mains nues!

Le gel n'étend pas son emprise que sur les routes. En 2014, dans une ville de Sibérie, un avion n'a pas pu décoller par les éléments de son châssis avaient gelé par —45 C. Les passagers ont quitté l'appareil pour apporter leur aide au remorqueur qui était venu tirer l'avion.

Quand les habitants de la capitale culturelle de la Russie arrachent des tramways à l'étreinte du gel

Il y a quelques années, des habitants de Saint-Pétersbourg et de la ville de Perm (sur les contreforts occidentaux de l'Oural) ont dû se mobiliser pour arracher des tramways du gel qui les avaient figés au milieu de la route.

Navette en panne: pas de temps à perdre, on est déjà en retard au travail!

L'année dernière, des habitants de Tcheliabinsk, dans l'Oural, ont dû faire la démonstration de leur force tôt le matin pour ne pas être en retard au travail. Sur une vidéo devenue virale sur YouTube, on peut voir comment tous les passagers d'une navette la pousse alors que les voitures avancent à peine sur une route recouverte par une épaisse couche de neige.


Un scénario identique s'est produit dans la ville d'Ivanovo en avril 2017.

L'équipement lourd, au secours!

Quand tout ce qui est humainement possible n'est pas suffisant, on est obligé de se débrouiller autrement et d'avoir recours à l'équipement lourd.

Dans ces cas-là, on fait sortir un KAMaz tiré par tracteur…

…ou on profite d'un excavateur pour faire bouger un méga-camion.

 

Lire aussi:

Un important incendie suivi de déflagrations dans le centre de Moscou - vidéos
L'Armée nationale libyenne d'Haftar proclame zone militaire la frontière entre la Libye et l'Algérie
Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
«On aurait dit une guerre civile»: des fêtards en Bretagne reviennent sur la nuit d’affrontements avec la gendarmerie
Tags:
avion, bus, froid, gel, chute de neige, neige, congère, Novossibirsk, Tcheliabinsk, Saint-Pétersbourg, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook