Russie
URL courte
4261
S'abonner

Effectuer un voyage au bout du monde, dans l’Arctique russe, en conduisant sur une mer gelée, alors que le mercure peut tomber jusqu’à -60°C: des automobilistes russes ont eu le courage de le faire pour établir un record. Pourtant, étant donné les intempéries inattendues, ils ont eu besoin d’un brise-glace pour rentrer à la maison.

Une forte tempête de neige, qui s'est poursuivie sans relâche pendant plusieurs jours dans la commune de Dikson, le lieu habité le plus au nord de la Russie, a empêché des automobilistes russes de rentrer par leurs propres moyens après leur voyage record en Arctique, effectué en voitures.

Deux pickups Toyota Hilux étaient parfaits pour ce grand périple d'un mois, durant lequel les automobilistes dormaient dans des tentes par —40 à —60°C et roulaient sur des fleuves et la mer de Kara gelés, risquant de tomber à travers la glace.

Les voyageurs se sont même lancés dans une course avec le brise-glace à propulsion nucléaire Taymyr qui passait à côté d'eux et ont fini les premiers dans cette «compétition».

Cependant, quand l'heure est venue de rentrer après cet incroyable voyage, les intempéries ont complètement stoppé aux automobilistes. C'est alors que le brise-glace Taymyr, qui se trouvait à proximité, a prouvé sa supériorité dans ces conditions extrêmes. Ayant pris à son bord les voyageurs et leurs moyens de transport, le brise-glace les a emmenés à Norilsk, dans la ville où le périple avait commencé en janvier.

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Tags:
automobiliste, véhicule, voyages, brise-glaces, Norilsk, mer de Kara, Arctique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook