Russie
URL courte
9232
S'abonner

«Cela fait longtemps qu’il n’y a pas de dialogue de fond et concret sur ce sujet avec les Américains. Il est venu le temps de le relancer», a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères, appelant Washington à reprendre le dialogue sur la défense antimissile.

Comme la pertinence du sujet de la défense antimissile entre la Russie et les Etats-Unis ne cesse d'augmenter, il est temps que les parties entament une discussion de fond à ce sujet, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, dans une interview au journal russe Izvestia.

«J'aimerais souligner la pertinence accrue du problème de la défense antimissile. Je rappelle, dans le préambule de l'actuel Traité sur la réduction des armements stratégiques offensifs (START), qu'il existe un lien inextricable entre le START et la défense antimissile. Cela fait longtemps qu'il n'y a pas de dialogue de fond et concret sur ce sujet avec les Américains. Il est venu le temps de le relancer», a annoncé le diplomate russe.

Le Pentagone a publié vendredi sa nouvelle «Revue de la posture nucléaire» américaine dans laquelle il accorde une grande attention au développement des forces nucléaires russes. Parmi les autres menaces potentielles, sont cités la Corée du Nord, l'Iran et la Chine.

Le document prévoit que les États-Unis pourraient utiliser des armes nucléaires dans des circonstances d'urgence pour protéger leurs intérêts vitaux, ainsi que leurs alliés et leurs partenaires. La doctrine précise que des «circonstances d'urgence» impliquent entre autres «des attaques stratégiques non nucléaires à grande échelle».

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
Après son tweet sur Macron au théâtre, Bouhafs dit avoir «une vidéo terrible» du couple en fuite
Le coup de semonce des anglophones aux pays détenteurs du franc CFA
Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Tags:
antimissiles, défense, Sergueï Riabkov, Moscou, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik