Ecoutez Radio Sputnik
    Le pont de Crimée en chantier dans le détroit de Kertch

    Que cache le pont de Crimée?

    © Sputnik . Alexei Kudenko
    Russie
    URL courte
    14662

    Plus d’un million d’artéfacts ont été découverts sur un territoire de 56 hectares lors des travaux de préparation et de construction du pont de Crimée, a-t-il été communiqué lors de la réunion du Conseil public du pont de Crimée à Kertch.

    Plus d'un million d'artéfacts, dont plus de 100.000 présentent une valeur historique, ont été découverts lors des travaux de construction du pont de Crimée, a-t-on annoncé lors de la réunion du Conseil public du pont de Crimée à Kertch.

    «Si l'année dernière nous avons obtenu quelque milliers d'objets archéologiques, cette année il s'agit de dizaines de milliers d'objets. Aujourd'hui, nous pouvons déjà parler d'objets très intéressants, d'objets uniques qui seront étudiés pendant plusieurs années par des historiens, des archéologues et qui contribueront à une meilleure compréhension de la culture antique et médiévale des populations qui peuplaient auparavant la péninsule de Kertch», a expliqué la directrice adjointe du musée historique et culturel de l'est de la Crimée, Natalia Bykovskaya.

    D'après le spécialiste en archéologie et en histoire de l'antiquité Alexeï Kiyachko, les fouilles ont permis de découvrir des traces de nouvelles époques sur le territoire examiné.

    «Pour la première fois à Taman on a découvert des constructions datant du siècle de bronze, soit le IIe siècle avant notre ère. Une nouvelle étape dans l'archéologie antique de la péninsule a été l'étude des territoires ruraux des villes de Phanagoria et d'Hermonass. Des manoirs, des nécropoles, des chemins et des puits ont également été étudiés», a-t-il ajouté.

    Parmi les découvertes les plus importantes on retrouve les fragments de la tête d'un homme datant le Ve siècle avant notre ère. Des objets de la vie quotidienne, des ustensiles, de la vaisselle, des monnaies et des bijoux ont été également découverts.

    Le pont ferroviaire et routier de Crimée, qui a reçu ce nom le 16 décembre dernier après la proclamation des résultats d'un vote électronique, devient le plus long pont de Russie. Il sera ouvert à la circulation automobile d'ici à décembre 2018.

    Le projet coûtera 227,9 milliards de roubles (environ 3,6 milliards d'euros).

    Tags:
    construction, science, archéologie, découverte, Pont de Crimée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik