Russie
URL courte
3132
S'abonner

Un membre des forces spéciales russes a trouvé la mort dans une opération antiterroriste qui se déroulait dans la république du Daghestan (Caucase du nord), a annoncé le Comité national antiterroriste (NAK).

Lors d'une opération menée au Daghestan, les forces antiterroristes russes ont éliminé le leader d'une bande ayant attaqué un convoi militaire russe en 2013, a fait savoir jeudi le Comité national antiterroriste.

«Le combattant éliminé était impliqué dans plusieurs crimes à caractère terroriste, dont l'attaque à la bombe visant un convoi des Forces intérieures en décembre 2013. Une grenade, un fusil d'assaut et des munitions ont été trouvés sur les lieux», lit-on dans un communiqué du Comité.

Le défunt terroriste avait été encerclé dans une zone montagneuse mais avait refusé de rendre les armes et ouvert le feu avant d'être abattu. Un membre des forces spéciales a péri dans le combat, et plusieurs autres personnes ont été blessées, précise le NAK.

En octobre dernier, les forces de l'ordre avaient démantelé une cellule terroriste qui envisageait de commettre des attentats au Daghestan.

Lire aussi:

«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Ce ne sont pas les dinars libyens qui sont «faux» mais les dires des USA: Moscou réagit aux accusations de Washington
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Tags:
opération spéciale, forces spéciales, lutte antiterroriste, Comité national antiterroriste russe (NAK), Daghestan, Caucase du Nord, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook