Russie
URL courte
Crash de l'An-148 dans la région de Moscou (21)
3126
S'abonner

Moins d’une semaine après le crash du An-148 près de Moscou, les experts ont extrait les premières données de l’enregistreur phonique qui a saisi les conversations dans le cockpit au moment de la catastrophe.

L'enregistrement de la boîte noire a révélé que lors du crash, les pilotes du An-148 qui s'est écrasé dimanche dernier peu après son décollage de Moscou, ne comprenaient pas la raison pour laquelle le tableau du bord affichait des données de vitesse erronées, relate le quotidien russe Kommersant, citant ses sources. La porte-parole du Comité d'enquête a de son côté refusé de dévoiler le contenu des échanges, invoquant le secret de l'instruction.

Les enregistreurs phoniques ont ainsi saisi le moment où les pilotes lisent d'abord la check-list, actionnant et vérifiant le fonctionnement de divers appareils de bord. Dans le même temps, fait remarquer le quotidien, pour une raison inconnue, l'équipage évite d'actionner le chauffage des sondes Pitot qui fournissent des données de vitesse. Geste qui est pourtant prescrit par la check-list.

Après le décollage, les pilotes découvrent que les données de vitesse qu'affichent leurs tableaux divergent, poursuit Kommersant. Tout en se disputant, ils cherchent à résoudre ce problème en augmentant la vitesse et en inclinant l'avion vers le sol. L'appareil heurte le sol sous les cris mal articulés de l'équipage qui était inconscient de l'origine du dysfonctionnement et était donc incapable de le gérer, affirme l'interlocuteur du média.

Les secouristes sur les lieux du crash de l'An-148
Ministère russe des Situations d'urgence
L'enregistreur contenant les paramètres techniques du vol déchiffré plus tôt cette semaine fait état de «données incorrectes sur la vitesse de vol (…) apparemment liées au givrage de sondes Pitot dont le système de chauffage était éteint», a affirmé dans un communiqué le Comité intergouvernemental d'aviation (MAK).

Appelées aussi «tubes de Pitot», ces sondes permettent aux pilotes de contrôler la vitesse de leur appareil, un élément crucial pour son équilibre en vol.

Un avion An-148 de la compagnie aérienne russe Saratov Airlines s'est écrasé le 11 février dans la banlieue de Moscou quelques minutes après son décollage de l'aéroport de Domodedovo. Les 65 passagers et six membres d'équipage ont péri dans le crash. Le vol reliait la capitale russe à Orsk, à la frontière kazakhe.

Dossier:
Crash de l'An-148 dans la région de Moscou (21)

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée est visible depuis Paris - images
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Tags:
boîte noire, An-148, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook