Ecoutez Radio Sputnik
    Les «recettes» de la conquête de Moscou: un chef breton livre ses secretsComment un chef breton a conquis Moscou avec d’authentiques recettes françaises

    Comment un chef breton a conquis Moscou avec d’authentiques recettes françaises (vidéo)

    © Sputnik . © Sputnik .
    1 / 2
    Russie
    URL courte
    Maria Balareva
    13351

    La queue devant cette crêperie française à Moscou atteint normalement une quinzaine de mètres même quand il fait très froid. Le chef du Bistrot de France, qui fabrique des galettes bretonnes, des crêpes et des churros, confie à Sputnik les secrets purement français qui attirent, depuis plusieurs années, les clients russes.

    Durant les festivités de Maslenitsa (Mardi gras russe) dans le parc Gorki à Moscou, il est difficile de ne pas tomber sur la crêperie Bistrot de France parmi les nombreux marchands proposant des délices russes et étrangers. Les odeurs délicieuses émanant de cette crêperie mobile, qui se déplace aussi dans d'autres parcs emblématiques de Moscou, font faire la queue aux clients pendant presqu'une heure. Sputnik se retrouve parmi eux et s'entretient avec le chef du Bistrot de France, Georges Viennet, qui fait part des «recettes» lui permettant d'avoir une clientèle moscovite fidèle et de projeter de monter son propre établissement dans la capitale.

    Son déménagement en Russie il y a quatre ans, «c'était le destin», confie le chef, avant de faire remarquer que c'était la rencontre avec sa femme, originaire de Russie, qui l'a amené dans ce pays, dont le froid ne lui fait pas peur. Même s'il n'avait jamais imaginé un tel scénario de vie, ça fait déjà quatre ans qu'il fabrique à Moscou des galettes bretonnes, des crêpes, des gaufres et des churros.

    «En France, on avait des produits qui sont différents de ceux de Russie, on était aussi les premiers à faire des churros. […] On a le savoir-faire, autre chose qui change l'ordinaire», explique-t-il.

    La première chose à faire pour que les clients russes tombent amoureux des spécialités françaises et bretonnes, c'est de faire goûter des produits aux gens avant qu'ils ne les achètent, ne pas vendre ce que les clients n'aimeront pas, explique à Sputnik Georges Viennet.

    Ce sont également les produits français naturels qui aident le chef à conquérir le cœur, et les estomacs, des Moscovites: la farine française sans gluten, ainsi que la farine de sarrasin pour les galettes bretonnes, et ensuite la fleur de sel breton qui permet de produire du caramel salé.

    En outre, le chef de la crêperie confie qu'il utilise des équipements, dont le gaufrier et les poêles à crêpes, exclusivement français.

    Avec une telle approche, «les concurrents, ça ne fait pas peur», déclare Georges Viennet, sourire aux lèvres.

    D'après M.Viennet, la recette idéale de pâte à crêpes, c'est «la touche du chef: une petite touche de rhum, un peu de vanille», qu'il faut rajouter à la pâte. C'est notamment grâce à ce parfum que le Bistrot de France a aussi des clients français qui le retrouvent quand ils arrivent à Moscou.

    Ses projets d'ouvrir son propre établissement à Moscou ne sont déjà plus qu'une question de temps. Georges Viennet confie qu'il a des contacts qui lui permettront de le faire et qu'il réfléchit déjà aux endroits.

    Lire aussi:

    «Les Bretons, c’est la mafia française»: cette petite phrase de Macron agite la Toile
    «Gaulois réfractaires», «mafieux», quand Macron dézingue les Français depuis l’étranger
    Entre Russes à Paris et Français à Moscou: que leur manque-t-il le plus?
    Tags:
    crêpe, Moscou, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik