Ecoutez Radio Sputnik
    Nénétsie

    Au-dessus du cercle polaire: cette Russie où l'aurore boréale détrône le Soleil (photos)

    © Sputnik . Sergueï Roussanov
    Russie
    URL courte
    Maria Balareva
    2370

    Des vents glacés, le pergélisol, la météo variable qui enfante l’aurore polaire: voici une image du district autonome russe de Nénétsie. Comment vit-on au-dessus du cercle polaire, où le Soleil ne se montre presque pas l’hiver? Une Russe originaire de la Nénétsie, qui a déménagé en France, confie à Sputnik ce qui lui manque de sa région natale.

    Si les premiers signes du printemps apparaissent déjà dans plusieurs pays en cette fin de février, dans certaines régions russes, il est encore trop tôt pour en parler. La Nénétsie, située à quelque 1.000 km au nord de Moscou, principalement au-dessus du cercle arctique, est l'une de ces régions.

    Le district autonome russe de Nénétsie
    Le district autonome russe de Nénétsie

    Dans une interview accordée à Sputnik, Daria Kuntsevich, originaire de la Nénétsie et actuellement enseignante de la langue et la littérature russes à l'Université Bordeaux Montaigne, raconte quelques particularités de la vie quotidienne dans cette partie de la Russie, située à son extrême nord.

    Le district autonome russe de Nénétsie
    Le district autonome russe de Nénétsie

    Soleil, montre-toi!

    «Chez nous, une fois que le Soleil a disparu au mois de novembre, il ne se lève au-dessus de l'horizon que le 4 janvier et seulement pour quatre minutes! Petit à petit, il commence à se lever pour plus longtemps», raconte Daria.

    Ce jour-là, poursuit l'interlocutrice de Sputnik, les Nénètses, peuple d'éleveurs de rennes, célèbrent d'habitude la fête du Soleil qui fait son retour après deux mois de nuit polaire.

    «Mais même, si le Soleil montre son visage, cela ne veut pas dire qu'il brille dans le ciel. Cela ne signifie qu'entre 11h et 14h, il y a les crépuscules. Ensuite la nuit tombe».

    1 / 7
    Nénétsie

    Daria explique que, pour l'équilibre des choses, il y a aussi le jour polaire en été. Ainsi, en mai et en juin le Soleil ne se couche pas du tout: il se cache à peine derrière l'horizon, mais il fait quand même jour.

    «Certains n'arrivent presque pas à dormir, mais de l'autre côté, lorsqu'il fait toujours jour, on se sent plus en sécurité».

    Hélicoptère, ce moyen de transport principal qui ramène les enfants Nénètses à l'école

    À cause des fortes conditions naturelles, la densité de population est faible en Nénétsie. On dit qu'il y a 2 km carrés pour chaque habitant, explique Daria. Dans le district de Nénétsie, il n'y a qu'une seule ville, Narian-Mar, peuplée par la majorité de la population, et plusieurs petits villages. Les Nénètses, peuple autochtone du district, habitent dans la toundra, très éloignée de Narian-Mar, dans les tchoums (logements temporaires qui se composent de peaux de rennes enroulées autour de perches de bois).

    Le district autonome russe de Nénétsie
    Le district autonome russe de Nénétsie

    Pour protéger cette population, le gouvernement leur accorde un soutien à tous les niveaux. Si quelqu'un d'entre eux tombe malade ou, par exemple, accouche, un hélicoptère avec des médecins arrive immédiatement sur place. Bien que peuple errant, ils ont des logiciels spéciaux qui leurs permettent de rester toujours en contact avec «la grande terre».

    «Après les vacances, un hélicoptère recueille tous les enfants nénètses de la toundra pour les emmener dans un internat où ils habitent pendant quelques mois et vont à l'école. C'est la seule solution, puisque la toundra est très éloignée de la ville et les hélicoptères sont les seules "navettes" pour les enfants», explique Daria.

    La nature sauvage de la toundra: les aurores boréales, les mousses florissantes et les rennes

    Si vous avez envie de visiter cette région exceptionnelle, il vaut mieux s'y rendre à certaines périodes de l'année, explique Daria Kuntsevich à Sputnik.

    Daria déconseille d'y venir lors de la nuit polaire, puisqu'il fait trop sombre. De plus, à cause des vents glacés le froid y est ressenti bien plus fort. En hiver, les hommes mettent les ountis et les femmes mettent les bourkis, des bottes chaudes cousues de peaux de rennes.

    Le district autonome russe de Nénétsie
    Le district autonome russe de Nénétsie

    La renniculture est l'activité principale des Nénètses. Dans la région, on fait aussi du saucisson de renne, plat traditionnel de la Nénétsie. En janvier et en février, il y a plus de chances de contempler l'aurore boréale:

    «Depuis trois années, je rentre chez moi pour les vacances au mois de décembre et je n'arrive jamais à choisir le bon moment pour voir l'aurore boréale! Elle ne se produit qu'après mon départ. En fait, il faut les conditions météorologiques spéciales pour que ce phénomène se produise: des variations importantes de la température, la pression atmosphérique.»

    Cependant, au mois de mars le Soleil se montre déjà plus souvent et la neige recouvre encore la terre, donc il est possible de profiter du vrai hiver russe. Le printemps n'arrive que plus tard, au mois de mai, lorsque la neige disparaît subitement en découvrant une terre déjà totalement verte. L'été en Nénétsie est extrêmement chaud, mais ne dure qu'un mois.

    «Le temps idéal pour se rendre en Nénétsie, c'est l'automne qui arrive à la fin août. Il fait très beau, l'automne chez nous est parfait, avec de multiples mousses qui fleurissent… Des vues à couper le souffle», se souvient Daria.

    «La neige qui crisse sous mes pieds» et le saucisson de renne

    Ayant déménagée à Bordeaux à l'époque où elle faisait ses études à l'université, Daria ne manque jamais une occasion de visiter Narian-Mar, sa ville natale où habite encore sa famille. La dernière fois, elle y est arrivée en compagnie de ses amies européennes qui ont été conquises par la beauté de la région.

    «La neige qui crisse sous mes pieds et qui tombe en dansant sur terre sous les lampadaires me manque en France», confie Daria.

    Le district autonome russe de Nénétsie
    Le district autonome russe de Nénétsie

    Après avoir réfléchi un peu, elle rajoute:

    «Ah oui! Et j'ai trop envie de saucisson de renne!»

    Lire aussi:

    Une vidéo du crash d’un avion dans le Nord russe publiée
    La princesse de la lavande
    «Je ne sais pas perdre»: elle tire des trams avec un sourire au visage (photos)
    Tags:
    peuple autochtone, toundra, hiver, aurores boréales, Nénétsie, Narian-Mar, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik