Ecoutez Radio Sputnik
    Ministère russe des Affaires étrangères

    Moscou prolongera sa «liste noire» en réponse aux nouvelles sanctions US

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    Russie
    URL courte
    7500

    Moscou répondra aux dernières sanctions de Washington en prolongeant sa «liste noire», selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov.

    Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, a fait savoir que Moscou prolongera sa «liste noire» à un nouveau «groupe de personnalités américaines» en réponse aux dernières sanctions de Washington, et que d'autres mesures n'étaient pas à exclure.

    «De notre côté, nous soutenons dès le départ la réciprocité en ce qui concerne le nombre de personnes incluses dans des listes de sanctions. Ainsi, nous allons compléter notre ‘liste noire' avec un nouveau groupe de personnalités américaines», a signalé le diplomate en commentant l'élargissement des sanctions contre la Russie annoncé le jeudi 15 mars aux États-Unis.

    Il a signalé que les mesures préparées par Moscou n'étaient pas son choix et sa méthode et que la Russie ne souhaitait pas fermer définitivement la porte du dialogue avec les États-Unis pour pouvoir stabiliser les relations bilatérales.

    «Nous le faisons uniquement à cause de l'entêtement politique américain et de son incapacité à tenir compte des réalités. D'autres mesures de notre côté sont possibles, que nous allons calibrer en fonction de nos intérêts et, bien sûr, à partir de la nécessité de ne pas fermer définitivement la porte, ne serait-ce que pour entamer une stabilisation des relations bilatérales avec Washington, relations dont dépend beaucoup dans le monde moderne», a indiqué M. Riabkov.

    Jeudi 15 mars, le département d'État américain a annoncé l'éventualité de sanctions antirusses en lien avec l'affaire Skripal. Quelques heures auparavant, le département américain du Trésor a frappé de sanctions 19 personnes physiques et 5 personnes morales russes dans le cadre de l'acte sur l'opposition aux adversaires de l'Amérique par le biais des sanctions (Countering America's Adversaries Through Sanctions Act, CAATSA) et du décret 13694 sur «la retenue de la propriété des personnes impliquées dans une cyberactivité nuisible».

    Lire aussi:

    Les services russes de renseignement et de sécurité dans la liste des sanctions US
    Moscou explique l’absence de réponse au «rapport du Kremlin»
    Les USA avaient informé l’UE des nouvelles sanctions antirusses
    Tags:
    liste noire, sanctions, Sergueï Skripal, Sergueï Riabkov, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik