Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine

    Le médecin personnel de la voyante Vanga se décide à révéler ses prophéties sur Poutine

    © Sputnik . Alexei Druzhinin
    Russie
    URL courte
    4421021

    Tandis que les prophéties de la voyante bulgare Baba Vanga ne cessent d'interroger, son médecin personnel Ivan Petrov, qui a été près d'elle lorsqu'elle s'éteignait, se permet plus de 20 ans après sa mort de lever le voile sur ses prédictions sur le Président récemment réélu et l'avenir de la Russie.

    Vladimir Poutine
    © AP Photo / Alexei Panov / Presidential Press Service
    Comment les derniers jours de la voyante Baba Vanga se sont-ils passés, quelles prophéties a-t-elle prononcées avant que ses yeux ne se ferment à jamais? Son médecin personnel a décidé de parler à la chaîne russe NTV de ce qu'il avait entendu de la voyante sur l'avenir du monde et de la Russie, ainsi que sur la personnalité de Vladimir Poutine, alors qu'il n'était même pas encore parvenu au pouvoir.

    Ivan Petrov avait 28 ans quand il a été choisi par la voyante pour être son médecin et a finalement exercé ses fonctions pendant une vingtaine d'années. Il est venu d'Union soviétique dans la ville bulgare de Petritch et a dû apprendre le bulgare pour comprendre Baba Vanga.

    Athéiste élevé dans le milieu des sciences naturelles, le médecin avait d'abord du mal à croire à quoi que ce soit. Mais, comme il le confie, après sa rencontre avec la voyante, il devenait de moins en moins sceptique.

    «Elle était quelqu'un d'inconnu pour moi, bien que le monde l'aimait, l'adorait et était fier qu'elle habite à Petritch. On venait de tous les coins du monde, pas seulement de Bulgarie, pour qu'elle prédise et raconte l'avenir», se souvient-il.

    Elle était connue dans le monde entier et prédisait les événements à venir à plusieurs dirigeants de pays. Quant au sort de la Russie, elle l'a également évoqué.

    «Voilà ses paroles: "La Russie va renaître et aider le monde dans sa difficile lutte pour se restaurer"», précise M.Petrov. «La Russie et la Chine deviendront de grandes puissances», a-t-elle encore affirmé à l'époque.

    Là, il était encore trop tôt pour parler de l'arrivée de Vladimir Poutine au pouvoir, mais la voyante évoquait déjà la personnalité de quelqu'un surnommé «Volodia», diminutif de Vladimir.

    «Volodia viendra et tout va considérablement changer», disait-elle, selon les souvenirs du médecin.

    M.Petrov raconte que la voyante «se plongeait dans un état où elle commençait à lire les informations» et «recevait des informations auxquelles tout le monde ne pouvait pas avoir accès». Initialement, il n'y croyait pas mais, ensuite, il s'est rendu compte qu'au fil du temps ses prédictions se réalisaient.

    «Elle ne disait jamais rien directement mais parlait de façon que tous la comprennent et, par la suite, ses paroles se révélaient vraies», ajoute-t-il.

    À peine la présidentielle russe terminée, une des prophéties plus ou moins fantaisistes de la «Nostradamus des Balkans» a fait son apparition dans les médias britanniques. Selon The Daily Mail, la mystique bulgare Baba Vanga aurait prédit que Vladimir Poutine gouvernerait le monde un jour.

    Lire aussi:

    La voyante Vanga aurait-elle prédit que Poutine deviendrait «maître du monde»?
    La fin du monde aura-t-elle lieu le 19 août 2017? Prédictions de sainte Matrone et Vanga
    Un Bulgarian Stream bientôt sous la mer Noire?
    Tags:
    prophétie, voyant, changements, puissance, prédictions, médecine, Vanga, Vladimir Poutine, Bulgarie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik