Russie
URL courte
4416
S'abonner

Une semaine après la tenue de la présidentielle russe, le parlementaire Andreï Klimov déclare à Sputnik que la Russie dispose de preuves de nombreuses tentatives d’ingérence dans son élection.

Le Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) a rassemblé de nombreux faits de tentatives d'immixtion dans la présidentielle russe, a déclaré à Sputnik le président de la commission pour la protection de la souveraineté et la prévention de l'ingérence dans les affaires intérieures, le sénateur Andreï Klimov.

«La commission de protection de la souveraineté nationale détient des données sur des milliers de tentatives d'ingérence dans les élections présidentielles en Russie. Il s'agit d'appels à boycotter le vote, d'attaques par déni de service contre les ressources informationnelles de la Commission électorale centrale et d'attaques informatiques», a-t-il précisé.

Il a souligné que le fait d'avoir empêché des Russes d'aller voter en Ukraine pouvait également être considéré comme une ingérence dans les élections russes. Selon lui, environ 65.000 Russes n'ont pas pu se rendre aux urnes suite aux actions des autorités ukrainiennes.

Andreï Klimov a ajouté que la commission tiendrait le 3 avril une table ronde avec la participation d'experts pour évoquer les résultats préliminaires de la campagne présidentielle et les tentatives d'immixtion dans le processus électoral en Russie.

«Ces ingérences, nous en avons détecté une dizaine de types», a-t-il précisé.

Toujours d'après Andreï Klimov, la commission présentera au mois de mai un rapport sur les résultats de la campagne présidentielle dans le cadre de ses compétences.

Il a ajouté que le rapport annuel de la commission sur l'ingérence étrangère dans les affaires de la Russie avait été diffusé à l'assemblée de l'Union interparlementaire qui se tient actuellement à Genève.

La présidentielle russe s'est tenue le 18 mars dans les 85 régions du pays, dans plus de 97.300 bureaux de vote en Russie et dans 401 bureaux de vote à l'étranger. Vladimir Poutine a remporté une victoire éclatante en ayant totalisé 76,69% des voix.

Lire aussi:

L’Allemagne réagit aux menaces US contre le gazoduc Nord Stream 2
Trump menace de «fermer» les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
Alain Finkielkraut s’attaque à son tour à Didier Raoult
Une soirée avec de l'eau de Cologne comme apéritif tourne au drame en Tunisie
Tags:
ingérence, élection présidentielle, Présidentielle russe 2018, Union interparlementaire, Sputnik, Andreï Klimov, Vladimir Poutine, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook