Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine en visite à KemerovoVladimir Poutine en visite à KemerovoVladimir Poutine en visite à Kemerovo

    Poutine explique les causes de l’incendie meurtrier en Sibérie

    © Sputnik . Alexey Druzinine © Sputnik . Alexey Druzinine © Sputnik . Alexey Druzine
    1 / 3
    Russie
    URL courte
    Incendie meurtrier à Kemerovo (25 mars 2018) (21)
    33773

    Vladimir Poutine a commenté les facteurs qui ont entraîné dimanche l’incendie dans un centre commercial à Kemerovo, en Sibérie. Le bilan actuel de la tragédie s’élève à 64 morts, dont plusieurs enfants.

    En visite à Kemerovo où un centre commercial a été dévasté dimanche par un incendie, le Président russe a évoqué les facteurs ayant provoqué cette tragédie.

    ​«À cause de la négligence criminelle et du manque de sérieux», a prononcé le chef du Kremlin arrivé mardi matin à Kemerovo, à 3.600 kilomètres à l'est de Moscou.

    Après être descendu de l'avion, Vladimir Poutine s'est rendu devant le centre commercial Zimniaya Vichnia («Cerise d'hiver») et a déposé un bouquet de roses au mémorial organisé par les habitants de la ville. Ensuite, il a examiné la façade du bâtiment.​

    M.Poutine a rendu visite aux blessés qui se trouvent actuellement à l'hôpital et leur a souhaité un prompt rétablissement.

    «Le premier sentiment lorsqu’on évoque le nombre de morts et notamment celui des enfants – on n’a pas envie de pleurer, mais de hurler de douleur», a déclaré M.Poutine.

    ​Le Président a aussi rencontré  un groupe de citoyens méfiants quant à l'enquête sur l’incendie. Il a promis que tous les responsables de la tragédie seraient punis et il a appelé à ne pas douter des données officielles sur le nombre de morts en raison des différentes rumeurs courant sur les réseaux sociaux.

    «Un groupe d’investigation de 100 personnes travaille ici en ce moment. Son travail est dirigé par le chef du Comité d'enquête. Soyez en sûrs, tous les coupables seront punis», a prononcé Vladimir Poutine.

    Le vice-gouverneur de la région de Kemerovo, Sergueï Tsiviliov,  s’est agenouillé devant la foule des habitants de la ville lors d’un meeting et leur a demandé pardon.

    Le Président russe a exprimé ses condoléances aux familles et aux proches des victimes en commençant sa réunion consacrée à l’incendie, ses causes et ses conséquences, par une minute de silence.

    Les habitants de la ville de Kemerovo ont lâché dans le ciel des centaines de ballons blancs pour rendre hommage aux victimes de l'incendie.

    Plus de 400 personnes ont, en une seule journée, donné du sang pour les victimes de l'incendie, a annoncé le service de presse de l'administration locale.

    Partout en Russie les gens apportent des fleurs, des bougies et des peluches pour les déposer devant les mémoriaux improvisés en hommage aux victimes de la tragédie de Kemerovo. Ces mémoriaux sont dans la plupart des cas accompagnés de l'inscription «Kemerovo nous sommes avec toi».

     

    Un incendie s'est produit le 25 mars dans le centre commercial Zimniaya Vichnia («Cerise d'hiver») de la ville sibérienne de Kemerovo, à 3.600 kilomètres à l'est de Moscou, faisant selon le dernier bilan 64 morts et des blessés, dont plusieurs enfants.

    Une source a dit à Sputnik que 41 enfants figureraient parmi les 64 morts dans la tragédie.

    D'après les premiers résultats du Comité d'enquête, un garde de sécurité du centre commercial avait désactivé le système d'alarme incendie et les sorties de secours avaient été bloquées de façon illégale.

    À l'heure actuelle, cinq personnes ont été arrêtées dans le cadre de l'enquête sur l'incendie.

    Dossier:
    Incendie meurtrier à Kemerovo (25 mars 2018) (21)

    Lire aussi:

    Poutine a signé un décret de deuil national mercredi à la suite de la tragédie de Kemerovo
    Incendie dans un centre commercial en Sibérie: le bilan s’aggrave à 64 morts
    De Paris à Moscou: un hommage émouvant aux victimes de la terrible tragédie de Kemerovo
    Tags:
    Vladimir Poutine, Kemerovo, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik