Ecoutez Radio Sputnik
    Youri Gagarine

    50 ans après la disparition de Gagarine: la cause officielle et des versions alternatives

    © Sputnik .
    Russie
    URL courte
    6121

    Il y a un demi-siècle, le 27 mars 1968, le premier cosmonaute Youri Gagarine est parti pour son dernier voyage. Aujourd’hui, 50 ans plus tard, sa mort tragique rend toujours les spécialistes perplexes et laisse la place à de nombreuses hypothèses sur ce qui a bien pu se produire lors de ce vol fatidique.

    Le 12 avril 1961, son visage souriant est apparu à la Une de tous les journaux tandis que son nom, Youri Gagarine, était désormais écrit en lettres d'or dans l'histoire mondiale pour devenir le premier homme à avoir effectué un vol dans l'espace. Néanmoins, seulement six ans plus tard, un drame s'est produit à bord d'un MiG-15 UTI et a emporté les vies de Youri ainsi que celle d'un autre pilote aux références impeccables, Vladimir Serioguine. Aujourd'hui, 50 ans plus tard, la cause exacte de cet accident reste toujours inconnue, laissant fleurir un bon nombre d'hypothèses.

    Version officielle

    Selon les informations de l'enquête officielle, peu de temps avant le drame, Youri Gagarine se trouvait dans un état normal. Il parlait d'une manière calme et mesurée. Il était censé effectuer un virage et amorcer sa descente lorsque quelque chose d'inattendu s'est produit, forçant l'avion à faire un piqué. Les tentatives des pilotes de rétablir la situation et de remettre l'avion en position normale se sont soldées par un échec. Des hélicoptères ont repéré l'avion à environ 64 km de la base aérienne à l'endroit où il s'était écrasé en creusant un cratère de 6 à 7 mètres. Ceci a laissé supposer qu'il avait heurté le sol à une vitesse comprise entre 700 et 800 km/h. Aucun problème technique n'a été détecté tandis que l'analyse chimique des restes du cosmonaute et du pilote et de leur sang n'a non plus rien révélé.

    Ayant soigneusement analysé tous les détails de cet accident, la commission gouvernementale n'a pas pu donner une seule réponse correcte ce qui a suscité de
    nombreuses spéculations et hypothèses de toutes sortes.

    Un autre avion

    Une version de la mort de Youri Gagarine a été présentée par le cosmonaute, Alexeï Leonov, le premier homme à réaliser une sortie extravéhiculaire dans l'espace le 18 mars 1965.

    Selon lui, le chasseur Su-15, qui a décollé de l'aérodrome Jukovski, aurait pu avoir effectué une manœuvre ayant accidentellement provoqué le drame.

    «Le 27 mars 1968, lors du pilotage de l'avion [avec l'équipage Gagarine-Serioguine] un autre avion s'est retrouvé sans autorisation dans la même zone. C'était le Su-15 qui effectuait un vol depuis l'aérodrome Joukovski. De plus, le pilote a violé le régime en descendant jusqu'à l'altitude de 450 mètres. Je le sais puisque j'ai discuté avec des témoins. Au forçage il est parti sur son échelon et se trouvant dans les nuages à une distance de 10-15 mètres, il est passé à côté de Gagarine qui a renversé son avion en effectuant une vrille dans une spirale profonde à une vitesse de 750 kilomètres/heure. L'avion [de Gagarine] a fait un tour et demi sur lui-même en sortant de la vrille avant de s'écraser au sol», a expliqué M. Leonov.

    Il affirme avoir eu accès à des documents déclassifiés de la commission qui a l'enquête, ce qui lui permet d'affirmer que sa version pourrait être la véritable cause de la mort du premier cosmonaute du monde.

    Néanmoins, M.Leonov a refusé de donner le nom du pilote aux commandes du Su-15 ce jour-là.

    «On m'a donné la possibilité de dévoiler la véritable cause à condition que je ne donne pas le nom du pilote qui a aujourd'hui plus de 80 ans et dont l'état de santé est très grave. J'ai donné ma parole», a-t-il expliqué à Sputnik.

    Manque d'altitude

    Un autre cosmonaute, Vladimir Aksenov qui se retrouvait avec Youri Gagarine à l'aérodrome le jour fatidique mais qui avait pris un autre avion, avait précédemment expliqué sa version des choses à Sputnik.

    «La cause de la catastrophe pourrait résider dans la situation météorologique complexe avec la disposition d'un manteau nuageux particuli_rement épais, puisqu'il se terminait à une altitude de quatre kilomètres, tandis qu'il commençait à se former seulement à 600 mètres de la terre. (…) Une autre cause de la catastrophe pourrait être le manque d'altitude pour pouvoir sortir l'avion des nuages en piqué», a-t-il expliqué.

    «L'absence de tentative de s'éjecter chez Gagarine comme chez Serioguine, ainsi que de tentative de communiquer, pourrait être expliquée par le fait que se retrouver dans un ciel nuageux était pour eux une surprise. Puis, tous les deux ont essayé de trouver la solution de cette situation. Si la situation d'urgence avait été liée avec une autre cause extérieure, les pilotes l'auraient immédiatement communiqué», a-t-il poursuivi.

    Et même des théories de complot…

    En raison de l'absence d'une version officielle, des théories de complot ont également vu le jour.

    Ainsi, il existe une hypothèse, selon laquelle Youri Gagarine aurait fabriqué cette catastrophe lui-même pour mettre en scène sa propre mort. Après cela, il aurait vécu de nombreuses années avec un faux nom dans un village dans la région d'Orenbourg où il serait mort lors d'une partie de chasse à un âge avancé.

    Une autre version affirmerait que Youri Gagarine n'est pas mort pendant ce vol d'entraînement mais quelques jours plus tôt lors du lancement d'un nouveau vaisseau spatial secret dans le cadre du programme spatial soviétique visant l'exploration de la Lune.

    Lire aussi:

    La voisine de Gagarine explique quel évènement inhabituel s’est produit le jour de sa mort
    La journée de la cosmonautique
    Face à la Russie: un monument en l’honneur de Youri Gagarine inauguré à Montpellier
    Tags:
    théories, décès, cosmonaute, avion, pilote, Youri Gagarine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik