Ecoutez Radio Sputnik
    Incendie au centre commercial à Kemerovo

    De nouveaux détails de l’incendie à Kemerovo font surface

    © Sputnik . Alexander Kryazhev
    Russie
    URL courte
    Incendie meurtrier à Kemerovo (25 mars 2018) (21)
    4416

    Le système de détection incendie du centre commercial de Kemerovo fonctionnait en régime manuel, ce qui a empêché les systèmes automatiques d'extinction de s'enclencher, a déclaré à Rossiyskaya Gazeta Rinat Ienikeev, responsable du ministère russe des Situations d'urgence.

    Au moment de l'alerte d'incendie, le système de détection du centre commercial Zimniaya Vichnia («Cerise d'hiver») à Kemerovo fonctionnait en régime manuel, a indiqué dans une interview au journal Rossiyskaya Gazeta Rinat Ienikeev, inspecteur en chef des services du contrôle anti-incendie au ministère russe des Situations d'urgence.

    Selon lui, le signal de l'alarme incendie est arrivé au poste du gardien de service, mais les systèmes automatiques d'extinction n'ont pas fonctionné.

    «Si l'alarme était restée allumée en régime automatique, les dispositifs d'évacuation de fumée et de chaleur se seraient enclenchés, les ascenseurs seraient descendus au rez-de-chaussée, les escaliers roulants se seraient placés en régime de descente et les portes des sorties de secours se seraient débloquées», a fait remarquer Rinat Ienikeev.

    Qui plus est, le gardien n'a pas appelé les services d'urgence après avoir été alerté de l'incendie. C'est une autre personne qui a averti les secouristes, a-t-il ajouté sans citer aucun nom.

    Toujours d'après Rinat Ienikeev, la décision de faire fonctionner le système d'alerte en régime manuel pouvait être due à des problèmes de celui-ci.

    «Toutefois, il ne sera possible d'avoir des précisions que lorsque toutes les données du système de contrôle de l'alarme incendie auront été prélevées», a-t-il souligné pour conclure.

    Un important incendie a eu lieu le 25 mars dans le centre commercial Zimniaya Vichnia à Kemerovo, en Sibérie orientale. Selon les dernières données, le drame a fait 64 morts dont 41 enfants.

    Les criminologues du Comité d'enquête de Russie, dont les travaux sont dirigés par le chef de l'instance en personne, Alexandre Bastrykine, ont fait deux hypothèses: un court-circuit et un incendie criminel.

    D'après le nombre de victimes, l'incendie de Kemerovo est l'un des plus meurtriers au cours des 100 dernières années, avec ceux d'un commissariat de police à Samara (qui a fait 57 morts en 1999), d'une maison de retraite dans le territoire de Krasnodar (63 morts en 2007) et du club «Le Cheval boiteux» à Perm (153 morts en 2009).

    Dossier:
    Incendie meurtrier à Kemerovo (25 mars 2018) (21)

    Lire aussi:

    Tragédie de Kemerovo: l'origine de l’incendie déterminée
    Poutine a signé un décret de deuil national mercredi à la suite de la tragédie de Kemerovo
    Incendie dans un centre commercial en Sibérie: le bilan s’aggrave à 64 morts
    Tags:
    Rossiïskaïa gazeta, morts, tragédie, incendie, Alexandre Bastrykine, Russie, Perm, Territoire de Krasnodar, Samara, Sibérie orientale, Kemerovo
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik