Ecoutez Radio Sputnik
    google

    La Russie renonce-t-elle à Google?

    © REUTERS / Dado Ruvic
    Russie
    URL courte
    7541

    Le Service fédéral de supervision des communications, des technologies de l'information et des médias de masse (Roskomnadzor) a limité l’accès à près de 300 adresses IP et noms de domaine appartenant à Google utilisés par l’application Zello qui avait été bloquée en Russie.

    En Russie, l'accès à plusieurs centaines d'adresses IP et de noms de domaine de Google a été limité à cause de leur usage par une application bloquée depuis l'an dernier.

    «Pour le moment, 286 adresses IP et 265 noms de domaine appartenant à Google et utilisés pour le travail de l'application Zello sont bloqués», a annoncé aux médias russes le service de presse de Roskomnadzor.

    Zello est un programme gratuit permettant à un smartphone ou une tablette d'accéder aux stations de radio et dont l'accès a été limité en Russie en avril 2017 parce qu'il avait refusé de transmettre les données nécessaires au service fédéral de supervision.

    Roskomnadzor a récemment commencé à bloquer des adresses liées au domaine technique de Google googleusercontent.com.

    «Cette source est inscrite dans le domaine des sources interdites conformément à l'exigence du Bureau du procureur général de Russie en rapport avec la limitation de l'accès au service Zello», a ajouté le service de presse de Roskomnadzor.

    Si Zello a été créé par des développeurs russes, il est à présent hébergé aux États-Unis.

    Lire aussi:

    L’activité de Facebook en Russie sera contrôlée par les services de l'Etat
    Les attentats déjoués en Russie étaient téléguidés depuis le Proche-Orient
    CNN pourra-t-elle continuer d’émettre en Russie?
    Tags:
    tablette, adresse IP, programme, nom de domaine, smartphone, application, Google, Roskomnadzor, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik