Russie
URL courte
8691
S'abonner

La holding russe Hélicoptères de Russie a procédé à des essais en vol de son nouvel hélicoptère-drone VRT300, a fait savoir à Sputnik un des hauts responsables de l’entreprise.

Les ingénieurs de la holding russe Hélicoptères de Russie ont commencé à tester en vol leur nouvel hélicoptère-drone VRT300, dont la résistance de la carcasse leur a déjà donné toute satisfaction, a indiqué à Sputnik l'un d'entre eux.

«Nous voyons déjà maintenant que la carcasse de l'appareil est très solide, et cela signifie que nous avons correctement choisi les matériaux et les caractéristiques de la structure», a-t-il souligné.

Un hélicoptère-drone
© Photo / Russian Helicopters
Un hélicoptère-drone

La holding Hélicoptères de Russie terminera les travaux de conception et de construction de cet appareil d'ici à la fin de l'année 2019.

«100 de ces drones nous ont déjà été précommandés. Y compris par deux pays arabes», a précisé à Sputnik le directeur général du bureau d'études de Hélicoptères de Russie, Aleksandre Okhonko.

Selon la holding, le coût des travaux de construction s'élève à 395 millions de roubles (5,6 millions d'euros).

Un hélicoptère-drone
© Photo / Russian Helicopters
Un hélicoptère-drone

Hélicoptères de Russie précise que son nouveau drone devrait avoir les caractéristiques techniques suivantes: poids au décollage: maximum 300 kg (avec une charge utile de 70 kg), durée de vol: six heures, portée: 150 km et vitesse: 180 km/h.

Le drone devra être capable de voler par toutes les conditions météo, de jour comme de nuit, par des températures allant de moins 40° à plus 50° Celsius.

Lire aussi:

Le nombre de patients atteints du Covid-19 en réanimation en France continue de baisser
Policier tué à Avignon: ce que l'on sait du tireur
Le pass sanitaire français «ressemble beaucoup à ce que propose Davos, qui est la mise en place d’un système de traçage»
Étrange ballet d’objets lumineux dans le ciel d’Alger
Tags:
carcasse, hélicoptères, drone, Hélicoptères de Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook