Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine

    Poutine: il ne faut pas être comme «des cornichons en cours de salaison dans un tonneau»

    © Sputnik . Alexeï Drouginine
    Russie
    URL courte
    241342

    Au lieu de s'isoler, la Russie doit faire la promotion active de ses produits à l'extérieur de ses frontières, a déclaré Vladimir Poutine lors du discours qu'il a prononcé aujourd'hui à la Douma.

    Intervenant cet après-midi à la chambre basse du parlement russe, Vladimir Poutine a indiqué la voie que la politique extérieure russe devrait suivre au cours des années à venir.

    «En promouvant nos marchandises sur les marchés extérieurs, nous les rendons concurrentiels dans le monde, ce qui signifie que nous améliorons la qualité des produits que nous fabriquons à l'intérieur du pays. Le consommateur russe aura des biens et des services qui seront au niveau mondial. Nous n'avons pas d'autre choix. Si nous nous isolons et restons comme des cornichons en cours de salaison dans un tonneau, rien de bon n'en sortira. Excepté des cornichons plus savoureux, et même eux, à en croire les spécialistes, ont besoin de quelques additifs», a déclaré le Président.

    À titre d'exemple, Vladimir Poutine a évoqué certains domaines dans lesquels l'économie russe est performante.

    «Nous avons atteint un tel niveau pour certains types de production que notre marché n'est plus suffisant, je ne parle pas du pétrole et du gaz que nous ne sommes pas en mesure de consommer […] Notre agriculture est toujours plus concurrentielle. Par exemple, nous nous battons pour le marché chinois du porc, mais nous n'avons pas encore atteint les résultats attendus», a-t-il ajouté.

    Lire aussi:

    Poutine soutient les projets de Trump sur la livraison de gaz américain en Europe
    Aux yeux de la Russie, les sanctions sont un élément concurrentiel pour les USA
    Présidentielle 2018: «Poutine interviendra avant tout en défenseur des intérêts nationaux»
    Tags:
    cornichons, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik