Ecoutez Radio Sputnik
    Le pont de Crimée en chantier dans le détroit de Kertch

    Les médias dévoilent la date potentielle de l'inauguration du pont de Crimée

    © Sputnik . Alexei Pavlishak
    Russie
    URL courte
    8251

    Vladimir Poutine prendra sans doute part à la cérémonie d'inauguration de la partie routière du pont de Crimée dont la date exacte sera annoncée plus tard, selon son porte-parole. Les médias sont pourtant sûrs que ça se produira entre le 15 ou le 16 mai.

    Le Président russe souhaite prendre part à l'inauguration de la partie routière du pont de Crimée qui aura lieu prochainement, la date exacte étant annoncée plus tard, a déclaré le porte-parole par intérim du Président russe, Dmitri Peskov aux journalistes qui lui ont demandé de commenter des informations annonçant que l'inauguration était prévue pour le 15 ou le 16 mai.

    «Il serait difficile d'imaginer que l'inauguration de ce site colossal puisse avoir lieu sans le Président », a indiqué le porte-parole, ajoutant qu'il n'allait pas annoncer avant terme la date exacte de l'inauguration.

    Il a toutefois rappelé aux journalistes que la construction de la partie routière était terminée et que «son inauguration aurait lieu très prochainement».

    Long de 19 kilomètres, le pont reliera la Crimée à la région russe de Krasnodar, afin de faciliter et développer les flux de passagers, marchandises et services vers la péninsule. Avec ses quatre routes et ses deux voies ferrées, le pont doit être inauguré à la fin de l'année 2018. Plus tard, se référant aux à leurs sources les médias russes ont annoncé que l'inauguration du pont de Crimée se déroulera le 15 mai.

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    Une quarantaine de morts lors de l'attaque de deux villages au Mali
    Tags:
    inauguration, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Crimée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik