Ecoutez Radio Sputnik
    Construction du pont de Crimée

    32 fois la Tour Eiffel et un chat chef de chantier: le pont de Crimée examiné à la loupe

    © Sputnik . Alexander Polegenco
    Russie
    URL courte
    7271

    Alors que Vladimir Poutine a inauguré ce mardi la voie routière du pont reliant la péninsule de Crimée à la Russie continentale, Sputnik vous propose de découvrir ce nouveau-né dans ses moindres détails.

    C'est parti! Vladimir Poutine a inauguré ce mardi 15 mai le pont de Crimée, résultat d'un immense chantier et fruit d'efforts titanesques déployés par ses constructeurs durant deux ans. La construction longue de 19 km relie désormais la péninsule de Taman, dans la partie continentale de la Russie, à la péninsule de Kertch, en Crimée. Retour sur les faits et les chiffres clés de cet énorme projet.

    De nombreuses tentatives

    L'histoire a connu plusieurs tentatives de relier les côtes du détroit de Kertch. Déjà au XIXe siècle, les Britanniques avaient posé le câble téléphonique sur son fond pour assurer la liaison avec l'Inde. Le succès de ce projet en a inspiré un autre: construire un pont pour permettre une liaison ferroviaire avec l'Inde. Néanmoins, le coût de l'initiative l'a rapidement fait tomber dans l'oubli.

    C'est Nicolas II qui est, peu après, revenu à l'idée abandonnée. Mais l'affaire n'a pas pu démarrer: d'abord la guerre russo-japonaise, puis la Première guerre mondiale ont une fois de plus relégué le pont de Crimée aux oubliettes.

    Pendant la Seconde guerre mondiale, Hitler chérissait le projet d'une traversée du détroit. Les Allemands ont ainsi construit d'abord un téléférique pour transporter le fret puis lancé la construction d'un pont, mais n'ont pas eu le temps de mener ce projet jusqu'à son terme. Taman et Kertch ont été libérées par les troupes soviétiques en 1944.

    Après la chute de l'URSS, les autorités russes et ukrainiennes sont à plusieurs reprises revenues au projet du pont. En 2010, les Présidents Dmitri Medvedev et Viktor Ianoukovitch avaient même signé un mémorandum pour élever la construction avant 2014. Toutefois, ce document est resté lettre morte et la construction n'a commencé qu'après le rattachement de la Crimée à la Russie.

    Le pont de Crimée en chiffres

    Avec une voie routière d'environ 17 km et une ferroviaire de 18 kilomètres, le pont est à ce jour le plus long existant sur le territoire russe. Les travaux ont débuté en février 2016 et s'est terminé plus de six mois avant la date initialement fixée à l'horizon de décembre 2018. Au total, 13.000 personnes ont été impliquées dans la réalisation de ce projet.

    Le pont permettra le passage quotidien de 14 millions de passagers et de 40.000 véhicules, leur vitesse étant plafonnée à 90 km/h. La circulation routière sera lancée le 16 mai. Pour la partie ferroviaire, il faudra attendre jusqu'à la fin de l'année 2019.

    La structure du pont repose sur 7.000 pieux et 595 pylônes. Au total, 400 tonnes de constructions métalliques ont été utilisées. À titre de comparaison, cela aurait suffi pour élever 32 fois la Tour Eiffel. L'ensemble des arches qui constituent le pont pèse 11.500 tonnes.

    Les défis d'ingénierie ont coûté 228 milliard de roubles (environ 2,9 milliards d'euros).

    Toujours prêt!

    Le pont est capable de résister à un séisme de 9.1 sur l'échelle de Richter. La construction abrite au total 760 dispositifs hydrauliques pour répartir les charges en cas de besoin.

    Quant à la sécurité, contre tenues des tensions avec l'Ukraine, le fleuron de la construction russe bénéficie d'une attention accrue de la part de la flotte de la mer Noire ainsi que des gardes-frontières qui patrouillent dans la zone.

    Mascotte vivante et chef de chantier

    Le pont de Crimée a sa mascotte vivante en la personne du chat Mostik. C'est en 2015 que les gardiens du chantier ont trouvé et recueilli ce petit chaton roux et l'ont baptisé Mostik en l'honneur du pont de Crimée. Nul ne sait quand ce matou est venu au monde, mais son anniversaire est célébré le 29 novembre, lors de la Journée des ponts en Russie.

    Lire aussi:

    Les 1.000 premiers véhicules ont déjà traversé le pont de Crimée (vidéo)
    Google Maps reconnaît enfin l'existence du pont de Crimée
    Le nombre de véhicules ayant déjà utilisé le pont de Crimée à midi révélé
    Tags:
    pont, Vladimir Poutine, détroit de Kertch, Crimée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik