Russie
URL courte
13862
S'abonner

Intervenant lors d’une réunion militaire à Sotchi, Vladimir Poutine a rendu publiques les dates d’entrée en service dans l’armée russe des ogives hypersoniques des missiles Avangard et des missiles balistiques de nouvelle génération Sarmat.

Vladimir Poutine a déclaré lors d'une réunion militaire à Sotchi que les ogives hypersoniques pour les missiles balistiques Avangard seraient livrées à l'armée en 2019 et les missiles balistiques lourds de nouvelle génération Sarmat, en 2020.

Le bloc Avangard est destiné à équiper les missiles balistiques, Sarmat compris. Grâce à sa vitesse hypersonique et sa capacité à manœuvrer pendant le vol, l'ogive est invulnérable aux systèmes modernes de défense antimissile conçus pour intercepter des cibles suivant une trajectoire invariable et prévisible.

La puissance du missile balistique intercontinental Sarmat lui permet d'atteindre sa cible en suivant une trajectoire inattendue pour l'ennemi.

«Il vole via les deux pôles», a expliqué le vice-ministre russe de la Défense en charge des armements, Iouri Borissov.

Ce missile est doté d'un système de neutralisation de la défense antimissile et porte plus d'une dizaine d'ogives thermonucléaires.

Le Président russe a souligné que d'autres armes russes dernier cri avaient été déjà fabriqués en série.

«Les missiles hypersoniques air-surface à haute précision Kinjal et les tout récents systèmes laser sont déjà en service dans le district militaire Sud», a annoncé Vladimir Poutine.

Le Président a remercié les créateurs de ces armes ruses, ajoutant que leurs nouveaux produits devançaient de plusieurs années les systèmes étrangers similaires.

Lire aussi:

Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
La source du nouveau coronavirus pourrait se trouver hors de Chine
La gendarmerie peut désormais ficher ethniquement et politiquement les Français
Tags:
mise en service, RS-28 Sarmat (missile lourd), Avangard (bloc hypersonique), Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook