Ecoutez Radio Sputnik
    Un poste de contrôle de la police militaire russe en Syrie

    Des policiers militaires tchétchènes rentrent sains et saufs d’une mission en Syrie

    © Sputnik . Mikhail Alaeddin
    Russie
    URL courte
    3160

    Un bataillon de la police militaire russe est rentré de la Syrie à sa base en Tchétchénie, selon le quotidien officiel des Forces armées russes Krasnaïa zvezda.

    Le journal de l'armée russe Krasnaïa zvezda a annoncé le retour à leur base des policiers militaires tchétchènes ayant accompli une mission en Syrie.

    Le bataillon commandé par le lieutenant-colonel Ahmed Abdoulmoutalibov a assuré la sécurité des civiles lors des actions humanitaires, a escorté des convois humanitaires, a assuré le fonctionnement des hôpitaux mobiles et a accompli des missions dans la zone de désescalade d'Idlib.

    «Il est très important que le bataillon de la police militaire de la région militaire Sud non seulement a accompli avec succès toutes les missions assignées mais aussi est rentré en Tchétchénie sans avoir subi de pertes», a déclaré le chef adjoint du département principal de la police militaire au sein du ministère de la Défense, Vitali Kokh, cité par le quotidien.

    Les bataillons tchétchènes faisant partie de la police militaire ont une vaste expérience de lutte contre les terroristes dans les montagnes et les zones urbaines. Ces compétences, selon les experts, sont nécessaires pour assurer la sécurité en Syrie.

    «Les Tchétchènes sont des musulmans sunnites, comme la majorité du peuple syrien, et cela devrait faciliter leur interaction avec la population locale», explique le professeur de l'École des hautes études en sciences économiques, Leonid Issaïev.

    Créées en 2003, ces unités militaires ont été longtemps composées des ressortissants de la République tchétchène, qui ont reçu le nom informel de « soldats d'élite tchétchènes». Outre les Tchétchènes, des soldats de toute la Russie servent actuellement dans ces bataillons.

    Lire aussi:

    Après l’attentat de l’Opéra, les Tchétchènes en France, «objets de méfiance»?
    L’homosexuel tchétchène s’excuse et se dit victime de la presse occidentale
    Les journalistes tchétchènes adressent une lettre au Haut-commissaire de l’Onu
    Tags:
    pertes, retour, police militaire, Tchétchénie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik