Russie
URL courte
12418
S'abonner

En dépit des sanctions introduites contre la Russie, le géant international des produits du tabac Philip Morris se propose d’y faire des «investissements immenses», selon le vice-président de la Douma Alexandre Joukov.

Le vice-président de la Douma (chambre basse du parlement russe) Alexandre Joukov a déclaré au cours de sa rencontre avec le vice-président du Bundestag Wolfgang Kubicki que la société internationale Philip Morris était disposée à investir massivement en Russie.

«J'ai parlé avec des représentants du monde des affaires américain. Je dévoilerai le secret: c'est Philip Morris. Ils sont en train de faire la promotion d'un nouveau produit et se proposent de faire des investissements immenses en Russie», a confié M.Joukov, signalant que cela se ferait malgré les sanctions antirusses.

Il a informé son homologue allemand que le récent Forum économique international de Saint-Pétersbourg avait réuni un grand nombre d'hommes d'affaires de différents pays intéressés par la coopération avec la Russie et par la levée des sanctions.

Il convient de rappeler à cet effet que plus de 17.000 représentants de 143 pays ont participé au Forum économique de Saint-Pétersbourg qui s'est déroulé du 24 au 26 mai.

Le Forum a battu tous les records précédents en termes de nombre et de montant des accords signés, à savoir 550 documents pour un total de 2.365 milliards de roubles, soit 33 milliards d'euros. Et ce chiffre ne tient compte que des accords officiellement annoncés, excluant de fait les accords confidentiels. 

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Coronavirus: deux nouveaux cas recensés en France
Coronavirus: un premier cas confirmé en Algérie, un citoyen italien
Ce célèbre Français a perdu près de 5 milliards de dollars en 24h à cause du coronavirus
Tags:
investissements, Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2018, Philip Morris, Alexandre Joukov
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook