Ecoutez Radio Sputnik
    Un ours brun

    Le FSB propose de reconnaître les ours comme «une ressource stratégique»

    © Sputnik . Vladimir Fedorenko
    Russie
    URL courte
    1130

    Certaines espèces d’ours et de cerfs porte-musc peuvent être reconnues comme «une ressource stratégique» en Russie. Cela implique une peine plus sévère pour leur braconnage et leur contrebande.

    Le gouvernement russe entend modifier la liste des biens et des ressources d'importance stratégique. Selon le projet, des modifications proposées par le Service fédéral de sécurité russe (disponibles en ligne) autorisent désormais à inclure l'ours brun, l'ours noir d'Asie et le porte-musc de Sibérie au sein de la fameuse liste. Ces espèces sont protégées par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction de 1973.

    D'après la note explicative, la nécessité d'introduire ces modifications s'explique par une haute demande pour ces animaux sur les marchés illégaux étrangers. Leur contrebande serait passible de peine identique à celle pour le trafic de matériaux nucléaires, d'armes et de valeurs culturelles.

    Dans certains pays, dont la Chine et la Corée du Nord, la bile d'ours est utilisée dans la médecine. Les cerfs porte-musc, à leur tour, intéressent des braconniers à cause de leur glande musquée qui peut être utilisée afin de fabriquer des parfums.

    Lire aussi:

    Un cerf à dents de sabre filmé dans le Primorié russe (vidéo)
    Pourquoi associe-t-on la Russie aux ours?
    «Adieu, puma!»:le puma de l’est américain n’existe plus
    Tags:
    ours, contrebande, FSB, Corée du Nord, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik