Ecoutez Radio Sputnik
    Tu-144

    Quel destin attend le «Concorde soviétique» Tu-144 restauré en Russie?

    © Photo. NIK (Compagnie scientifique d’ingénierie)
    Russie
    URL courte
    Kirill Latypov
    13740

    Restauré par des volontaires et des entreprises de l’industrie aéronautique russe, un avion de ligne supersonique soviétique Tu-144 sera bientôt exposé au public. Les premières pierres du musée national de l’aviation russe, dont le Tu-144 fera partie, sont déjà posées. Sputnik s’en est entretenu avec les initiateurs.

    Un Tu-160
    © Sputnik . Alexey Fedoseev
    La ville russe de Joukovski, qui accueille le Salon international aérospatial de Moscou (MAKS), hébergera bientôt un musée de l'avion dont le monument central et interactif sera un Tu-144 restauré.

    Le Concorde franco-britannique est un «analogue du Tu-144» et serait «inférieur au Tu-144 sur certaines caractéristiques», souligne Vassili Pankratyev, l'un des initiateurs de ce projet. Le Tu-144 sera bientôt exposé dans un musée interactif avec la possibilité d'y entrer et de voir de ses propres yeux l'intérieur de l'avion légendaire.

    «Quand le Concorde a été mis hors service, un groupe de volontaires [au Royaume-Uni, ndlr] a décidé de le restaurer et a écrit une lettre ouverte à la reine britannique pour lui demander d'aider à restaurer le Concorde […] pour que les gens puisse le voir dans un état décent», a expliqué à Sputnik le directeur exécutif de la fondation Légendes de l'aviation, l'un des initiateurs du projet, Vassili Pankratyev.

    La réaction positive d'Élisabeth II a alors encouragé le projet qui en est au stade terminal actuellement. Et c'est ce qui a inspiré les passionnés russes.

    Le Tu-144 restauré
    © Photo. NIK (Compagnie scientifique d’ingénierie)
    Le Tu-144 restauré

    L'idée de créer un musée pour le Tu-144 existe par ailleurs depuis longtemps, comme le souligne le président du Conseil de la fondation Légendes de l'aviation Mikhaïl Agafonov.

    «En 2011, Vladimir Poutine a annoncé que ce serait bien de créer un musée national de l'aviation. En effet, il est étrange que la Russie, pays avec une industrie et une histoire aérienne, ne dispose pas d'un musée national de l'aviation. […] Mais un groupe de passionnés, qui ont décidé de réaliser cette initiative, est apparu», a indiqué M.Agafonov.

    Accès libre à bord du Tu-144

    Le Tu-144 sera un premier pas vers la création d'un grand musée de l'aviation russe. Le projet ne se limitera donc pas seulement à l'exposition d'un seul appareil. Il est déjà élaboré par les Légendes de l'aviation et la Compagnie scientifique d'ingénierie (NIK) en coopération avec les autorités et des organisations publiques de la ville.

    «Le projet inclut l'avion et le musée permanent avec la possibilité de montrer à bord du Tu-144. […] Une partie de la cabine et le cockpit seront disponibles. Les gens pourront voir comment était l'avion quand il volait. De plus, il y aura l'exposition sur l'histoire de l'avion. Dans un pavillon près de l'appareil, nous projetons d'installer des simulateurs de vol du Tu-144», a raconté M.Agafonov.

    Les visiteurs du musée  pourront voir comment était le Tu-144 quand il volait
    © Photo. NIK (Compagnie scientifique d’ingénierie)
    Les visiteurs du musée pourront voir comment était le Tu-144 quand il volait

    Le Tu-144 est pratiquement prêt à être installé et visité. Les travaux ne prendraient plus que trois ou quatre mois.

    «Ce Tu-144 a été acheté par une entreprise qui n'avait rien à voir avec l'aviation et qui était prête à le recycler. Mais l'avion a été sauvé grâce aux efforts de la communauté locale et de l'administration de la ville», a indiqué l'interlocuteur de Sputnik.

    Le moyen du transfert du Tu-144 sur le lieu de son installation mérite une attention particulière.

    «La console de l'aile est débranchée. L'avion est transporté par un tracteur. […] Nous l'emmenons sur place et le rassemblons. Il y a une technique d'installation de l'avion sur des piliers au moyen d'un treuil spécial», a expliqué M.Agafonov.

    La restauration du Tu-144
    © Photo. NIK (Compagnie scientifique d’ingénierie)
    La restauration du Tu-144

    En ce qui concerne la peinture du Tu-144, elle suivra la ligne d'Aeroflot de l'époque où cet avion a été exploité.

    Le prix total de ce projet est de 53 millions de roubles (716.000 euros). À l'heure actuelle, la collecte de fonds est encore en cours.

    Les créateurs du musée estiment que leur projet attirera des nombreux visiteurs. «Au moins 500 personnes par jour», suppose Mikhaïl Agafonov. De plus, lors du Salon international aérospatial de Moscou (MAKS) qui se déroule tous les deux ans à Joukovski, leur nombre augmentera.

    «Depuis 2007, nous présentons le Tu-144 [au MAKS, ndlr]. En six jours [de salon, ndlr], le nombre maximal de visiteurs du Tu-144 a atteint 14.000 personnes», a ajouté Vassili Pankratyev.

    Les créateurs du musée attandent des nombreux visiteurs
    © Photo. NIK (Compagnie scientifique d’ingénierie)
    Les créateurs du musée attandent des nombreux visiteurs

    Des élargissements et des perspectives

    À part le «Concorde soviétique», le musée sera élargi à d'autres «monuments» de l'aviation:

    «Il y a beaucoup d'appareils à l'aérodrome, mais ils ne sont pas disponibles, parce que l'aérodrome est fermé. […] Il y a des avions historiques, qui ont été utilisés lors de différents essais. Chaque avion a son histoire. Ce sont également des pièces uniques que nous voudrions concerver», a indiqué Mikhaïl Agafonov.

    Une navette spatiale soviétique Bourane, analogue du Space Shuttle américain, figure aussi parmi les pièces potentielles du futur musée.

    «Cette année, il y a le trentième anniversaire du vol du Bourane. Il a été préservé. Des volontaires et des ingénieurs de la NIK [Compagnie scientifique d'ingénierie, ndlr] l'ont conservé. Le Bourane pourrait donc exister en tant que pièce du musée», a souligné M.Agafonov.

    Une navette spatiale Bourane figure parmi les pièces potentielles du futur musée
    © Photo. NIK (Compagnie scientifique d’ingénierie)
    Une navette spatiale Bourane figure parmi les pièces potentielles du futur musée

    En dehors du musée national de l'aviation, les Légendes de l'aviation ont d'autres projets. En 2016, la fondation a ouvert l'Allée de la gloire consacrée à des concepteurs russes d'aéronefs. Ce projet a attiré l'attention de la Croatie, parce qu'un mémorial de l'allée était lié au concepteur soviétique d'origine croato-italienne Robert Bartini.

    «Il y a des intérêts d'affaires et de progrès. Quels que soient les aspects politiques, la coopération se développe. Dans notre cas, ce projet ne fait que renforcer nos liens et la coopération mutuellement bénéfique entre nos pays», a conclu Mikhaïl Agafonov.

    Le Tu-144 est le premier avion de ligne supersonique élaboré par le bureau soviétique d'ingénierie de Toupolev durant les années 1960. C'est un des deux types d'appareils supersoniques, parallèlement à l'avion franco-britannique Concorde, qui ont été utilisés par l'aviation civile.

    Lire aussi:

    Le Musée national de Damas s’apprête à présenter les trésors sauvés de Palmyre
    Vol supersonique, l’UE et la Russie s’attaquent au double-bang
    Musée Normandie-Niemen: lorsque les enfants gardent en mémoire l'exploit commun
    Tags:
    avion, avion supersonique, navette spatiale, projet, musée, aviation, Tu-144, Bourane, Concorde, Tupolev, Élisabeth II, Vladimir Poutine, Joukovski, Croatie, Royaume-Uni, Moscou, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik