Ecoutez Radio Sputnik
    Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka

    Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka (photos)

    © Photo. Elena Matveeva
    Russie
    URL courte
    Ekaterina Bogdanova
    5270

    Le Kamchatka est cette terre encore sauvage dont les ours et les volcans attirent les voyageurs qui aspirent à surmonter leurs peurs et admirer de splendides paysages. Consciente des éventuelles difficultés, une jeune Moscovite a toutefois décidé de participer à une expédition périlleuse dans cette région et a confié ses impressions à Sputnik.

    Rencontre dangereuse avec un ours, escalade de rochers abrupts, sac à dos pesant presque 20 kg, jambe gauche blessée… Le voyage de 9 jours au Kamchatka d'une jeune Moscovite de 25 ans, Elena Matveeva, s'est transformé en un véritable défi qu'elle a pourtant réussi à relever. Au terme de son voyage sur cette péninsule de l'Extrême-Orient russe, elle a livré ses sentiments à Sputnik.

    • Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka
      Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka
      © Photo. Elena Matveeva
    • Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka
      Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka
      © Photo. Elena Matveeva
    • Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka
      Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka
      © Photo. Elena Matveeva
    • Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka
      Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka
      © Photo. Elena Matveeva
    1 / 4
    © Photo. Elena Matveeva
    Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka

    Choisir entre le lac Baïkal et le Kamchatka

    D'après Elena, elle voulait initialement se rendre au célèbre lac Baïkal dans le sud de la Sibérie. Mais après avoir regardé sur internet des clichés spectaculaires du Kamchatka, situé dans l'Extrême-Orient russe, la jeune Moscovite n'a plus eu aucun doute: c'était bien là-bas qu'elle devait absolument aller.

    «J'ai rapidement trouvé une expédition intitulée "La chanson de la glace et de la flamme" parce que son itinéraire passe par des montagnes où il y a beaucoup de neige et par des volcans», a-t-elle dit.

    Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka
    © Photo. Elena Matveeva
    Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka

    L'itinéraire

    Au total, les 16 participants à l'expédition, dont 2 guides, ont couvert une distance d'environ 200 km en 9 jours. Ils ont dû contourner deux grands volcans, Ostri Tolbachik et Ploski Tolbachik. En outre, les aventuriers ont fait plusieurs petits détours.

    «C'est lors d'une de ces déviations de notre itinéraire que nous avons rencontré un ours. C'était au 6e jour de l'expédition et on avait un peu baissé la garde… L'animal est apparu devant nous à 30 mètres environ. Le guide qui ouvrait la voie nous a demandé de tourner immédiatement les talons sans faire de bruit.»

    Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka
    © Photo. Elena Matveeva
    Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka

    Selon Elena, ils ont vu que l'ours les regardait attentivement et ils ont tous eu peur. Heureusement, l'animal ne les a pas attaqués.

    «Nos guides nous ont ensuite expliqué que cet ours était jeune. La rencontre avec lui était donc vraiment très dangereuse parce que les ours encore en phase de croissance sont très "curieux". Le jour suivant, nous avons découvert les traces d'un ours — soit de celui-ci, soit d'un autre — et on a redoublé de vigilance.»

    Les plus grands défis

    Au début de l'expédition, Elena a eu du mal à s'habituer au fait qu'elle ne bénéficiait pas des mêmes conditions d'hygiène qu'à Moscou. Mais, cela n'a pas duré.

    «Très souvent, on ne croisait pas de rivière où se laver. Par exemple, lorsque nous avons traversé un désert volcanique, où il n'y avait ni eau, ni verdure, ni même moustiques. Au fur et à mesure, j'ai toutefois compris que l'Homme était capable de s'adapter à toutes les conditions.»

    Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka
    © Photo. Elena Matveeva
    Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka

    Selon la jeune Moscovite, son sac à dos était un motif pour se plaindre.

    «Les deux premiers jours, il me semblait très lourd à porter, il pesait 18 kg. Mais ensuite je me suis habituée à ce poids, c'était plus facile, mais j'ai eu des douleurs pendant toute l'expédition.»

    Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka
    © Photo. Elena Matveeva
    Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka

    Un outre défi à relever a été la peur du vide. Les aventuriers ont dû gravir le flanc de volcans et de montagnes sur des dénivelés de plusieurs milliers de mètres. Une fois, ils ont aussi accompli une mission pour le Parc national du Kamchatka qu'ils ont traversé.

    Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka
    © Photo. Elena Matveeva
    Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka

    «Des chercheurs de ce parc nous ont demandé de compter des plantes des montagnes très appréciées qui s'appellent edelweiss, elles font partie des espèces protégées. Ainsi, nous avons dû escalader un rocher abrupt de quelques centaines de mètres pour le faire. On en a dénombré environ 1.200-1.300.»

    Trauma dans la neige

    À cause d'un printemps tardif, il y avait beaucoup de neige dans les montagnes, a expliqué Elena à Sputnik.

    «Une fois, lorsque nous traversions une plaine, ma jambe gauche s'est soudainement enfoncée dans la neige. J'ai eu très peur. Je ne pouvais pas l'en extraire. Grâce à mes camarades, j'ai réussi à le faire, mais ma jambe était toute couverte de sang. Je ne sais toujours pas ce qui s'était passé.»

    Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka
    © Photo. Elena Matveeva
    Ours et volcans, le périlleux voyage d’une jeune Moscovite au Kamchatka

    En dépit de cette blessure et d'autres difficultés, la Moscovite ne regrette d'avoir participé à cette expédition.

    «Je découvrais de nouvelles choses tous les jours. Les impressions me submergeaient comme des vagues, les unes après les autres. Depuis ce voyage, mes deux devises sont "Il ne pouvait être plus dur" et "Il ne pouvait être plus beau".»

    Lire aussi:

    Le Kamchatka ou la région où la nature règne en maître
    Pourquoi associe-t-on la Russie aux ours?
    La région polaire russe vue par des explorateurs
    Tags:
    hygiène, blessure, expédition, rivières, montagnes, ours, neige, volcan, Kamtchatka, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik