Ecoutez Radio Sputnik
    Le véhicule tout-terrain et amphibie russe Sherp

    Le véhicule tout-terrain russe Sherp est «aussi fiable qu’une kalachnikov» (photos, vidéo)

    © Sputnik . Dmitry Shorkov
    Russie
    URL courte
    3640

    À l’exposition du matériel militaire et à double emploi, en marge des 4es Jeux militaires internationaux à Alabino, dans les environs de Moscou, le tout-terrain russe Sherp à quatre roues motrices a attiré l’attention de Sputnik qui en a parlé avec Pavel Lebechenkov, pilote de l’équipe «test drive» du fabricant pétersbourgeois Sherp.

    Le tout-terrain Sherp est parfaitement universel, étant capable de franchir tout ce qui se met en travers de sa route, a déclaré à Sputnik Pavel Lebechenkov, représentant à l'exposition d'Alabino l'usine Sherp de Saint-Pétersbourg.

    Le véhicule tout-terrain et amphibie russe Sherp
    © Sputnik . Dmitry Shorkov
    Le véhicule tout-terrain et amphibie russe Sherp

    «Notre véhicule est capable de se mouvoir dans la toundra, les marais, l'argile et le sable. Il peut "nager", franchir les gués et les glaces et ce, grâce au système de régulation de la pression dans les pneus», a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

    Le véhicule tout-terrain et amphibie russe Sherp
    © Sputnik . Dmitry Shorkov
    Le véhicule tout-terrain et amphibie russe Sherp

    Et d'ajouter ce n'était pas l'air comprimé qui se trouvait à l'intérieur des pneus, mais des gaz d'échappement.

    Selon le spécialiste, le Sherp a une suspension […] pneumatique avec des pneus extra-basse pression de 800 litres, qui sont tous interconnectés. Ses quatre roues motrices font 1,60 mètre de diamètre et lui permettent de flotter sur l'eau. De plus, il évacue immédiatement tout liquide qui s'infiltrerait et la forme spéciale de ses pneus agit comme les pales d'une hélice pour le faire avancer en eaux profondes.

    Le véhicule tout-terrain et amphibie russe Sherp
    © Sputnik . Dmitry Shorkov
    Le véhicule tout-terrain et amphibie russe Sherp

    «La construction de notre engin est on ne peut plus simple, et c'est la raison pour laquelle il est aussi fiable qu'une kalachnikov. […] Son autonomie est de 100 heures sur les routes impraticables ou de 800 à 1.000 km. Il a une vitesse maximale de 45 kilomètres par heure sur terre et six kilomètres par heure dans l'eau», a poursuivi M.Lebechenkov.

    Le véhicule tout-terrain et amphibie russe Sherp
    © Sputnik . Dmitry Shorkov
    Le véhicule tout-terrain et amphibie russe Sherp

    Il s'est souvenu d'une expédition durant l'été 2017. À bord de quatre Sherp fabriqués en série à quatre roues et d'un autre expérimental à 10 roues, on avait alors traversé les régions nordiques russes les plus infranchissables, en prenant la plus longue route terrestre au-dessus du cercle polaire. Cette expédition était partie de la ville d'Arkhangelsk, dans le nord de la Russie, pour arriver à Petropavlovsk-Kamtchatski, ville de l'Extrême-Orient russe.

    Le véhicule tout-terrain et amphibie russe Sherp
    © Sputnik . Dmitry Shorkov
    Le véhicule tout-terrain et amphibie russe Sherp

    Selon l'interlocuteur de Sputnik, le Sherp est fabriqué en série depuis plus de trois ans et est commercialisé au prix de 84.380 à 92.550 euros. Ce tout-terrain russe est vendu au Canada, aux États-Unis, en Pologne et en Lituanie.

    «L'exploitation et l'entretien du Sherp ne coûtent pas cher en raison de son schéma technique extrêmement simple, et c'est entre autres son immense avantage», a conclu M.Lebechenkov.

    Lire aussi:

    Ces monstrueux 4x4 russes entament une expédition arctique de 10.000 km
    Le top 3 des meilleurs tout-terrain russes (vidéos)
    Le Kremlin est satisfait du bilan du G20 à Hambourg
    Tags:
    roue, vitesse, expédition, tout-terrains, autonomie, Sherp (véhicule tout terrain), Kalachnikov (fusil d'assaut), 4es Jeux militaires internationaux, Sputnik, Pavel Lebechenkov, Arkhangelsk, Petropavlovsk-Kamtchatski, Alabino, Extrême-Orient, Lituanie, Moscou, Pologne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik