Russie
URL courte
492796
S'abonner

Une bagarre entre des clients du bar karaoké Voice à Moscou, dans laquelle s'est vue entraînée la star de Taxi, a été déclenchée pour une raison simple, indiquent les médias russes. Un client et le Français n'ont pas pu se partager un micro.

Aussi simple que ça: l'acteur français Samy Naceri a été passé à tabac dans le bar karaoké Voice, dans la capitale russe, à cause de sa volonté de chanter, affirment les médias russes. Le Français et un autre client du bar ont voulu accéder au microphone et n'ont pas réussi à gérer pacifiquement ce petit souci.

Dans la nuit du 4 au 5 août, Samy Naceri s'est laissé entraîner dans une bagarre en plein centre de Moscou, dans un bar karaoké où l'acteur passait la soirée avec son frère Larbi, a annoncé à Sputnik une source au sein des forces de l'ordre. M.Naceri a raconté à la police qu'il était entré en conflit avec un client de l'établissement qui l'a par la suite frappé au visage, a indiqué la source. Selon le bureau de renseignements de l'Institut de recherche Sklifosovskiy, la star du cinéma s'y est adressée pour un «traumatisme crânien fermé». Selon l'acteur, il se porte actuellement très bien et n'a pas eu de traumatisme crânien, contrairement aux rumeurs.

Le service de presse de l'Institut de recherche des maladies oculaires de Helmholtz a d'ailleurs signalé que Samy Naceri serait sorti de chirurgie, cette dernière s'étant terminée avec succès.

D'après des médias russes, Samy Naceri aurait eu un conflit avec des personnes de nationalité biélorusse aussi clients du bar. La police s'est saisie de l'affaire en question.

Lire aussi:

«Tu vas en prendre plein la gueule»: un maire met en garde Macron qui prépare son tour de France
Nuit de chaos à Argenteuil, des policiers visés par des tirs de mortiers - vidéos
L’eau: l’arme secrète d’Erdogan contre la Syrie
Marine chinoise face à l’US Navy: «Les rapports de forces sont en train de s’inverser en nombre»
Tags:
bar, karaoke, bagarre, chanson, traumatisme, raison, Samy Naceri, Moscou, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook