Russie
URL courte
16883
S'abonner

La Russie entend réduire davantage ses investissements dans les obligations américaines, a fait savoir le ministre russe des Finances. Moscou veut également effectuer moins de transactions en dollar.

En tant que mesure de riposte, la Russie continuera de diminuer ses investissements dans les obligations américaines tout en augmentant le nombre de ses transactions en devise nationale, a déclaré le ministre russe des Finances Anton Silouanov lors d'une émission sur la chaîne russe Rossiya 1.

«Nous avons diminué au minimum et nous continuerons de réduire nos investissements dans l'économie américaine, les obligations américaines et nous effectuerons plus de paiements non pas en dollars américains mais dans notre devise nationale et dans d'autres devises, dont l'euro», a déclaré le ministre russe.

Entre avril et mai 2018, la Russie a réduit ses actifs en emprunts d'État américains de 96 à 15 milliards de dollars, ce qui a entraîné la croissance des taux d'intérêt aux États-Unis.

Washington a annoncé mercredi l'imposition de nouvelles sanctions contre Moscou en raison de l'utilisation présumée par la Russie d'armes chimiques dans la ville britannique de Salisbury. Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié les projets de la Maison-Blanche d'introduire de nouvelles sanctions de «collusion entre les États-Unis et le Royaume-Uni» et a promis une réponse symétrique de la part de Moscou.

Les nouvelles sanctions du fait de «l'utilisation par la Russie d'armes chimiques à Salisbury» entreront en vigueur le 22 août 2018, a annoncé mercredi le Département d'État américain.

Les nouvelles mesures restrictives seront divisées en deux parties. La première tranche des mesures prévoit l'interdiction des exportations en direction de la Russie d'appareils électroniques et de composants à usage civil et militaire. Le second paquet de sanctions, prévu pour l'automne, pourrait prévoir des limitations importantes des importations et des exportations, la baisse du niveau des relations diplomatiques et l'interdiction des vols de la compagnie Aeroflot aux États-Unis.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Sans précédent: la France recense plus de 13.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24h
Tags:
obligations, dollar US, sanctions, ministère russe des Finances, Anton Silouanov, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook