Russie
URL courte
9596
S'abonner

Selon le député ukrainien et ancien commandant du bataillon Aidar Sergueï Melnichuk, il sera désormais difficile de retourner la Crimée en Ukraine, car il fallait y «penser avant».

Dans une interview à la chaîne ukrainienne 112, le député de la Rada, parlement monocaméral d'Ukraine, et ancien commandant du bataillon Aidar, Sergueï Melnichuk, a déclaré qu'il fallait commencer les combats en Crimée il y a quatre ans, car il est désormais beaucoup plus difficile de récupérer la péninsule.

«Ce que nous avons aujourd'hui, le fait que nous ayons permis de terminer la construction du pont de Kertch, nous aurions dû y penser avant, regarder plusieurs mois, voire des années en avant», a-t-il expliqué.

Il a souligné que «les Russes ont plus de présence dans la mer d'Azov, dans la mer Noire». Si d'autres pays interviennent dans la situation, cela peut se transformer en conflit à grande échelle.

La Crimée a adhéré à la Fédération de Russie le 21 mars 2014 à la suite d'un référendum, lors duquel 96,77% des électeurs de la désormais République russe de Crimée et 95,6% des habitants de la ville de Sébastopol se sont prononcés pour la réunification avec la Russie.

A son tour, Vladimir Poutine a affirmé qu'il n'existait aucune condition à la restitution de la Crimée à l'Ukraine par la Russie et que la question de la Crimée était «fermée une fois pour toutes».

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Sanctions contre la Russie, le Venezuela et la Birmanie: «une erreur stratégique majeure commise par l’UE»
Tags:
rattachement de la Crimée, combat, référendum, Rada suprême, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook