Ecoutez Radio Sputnik
    Ramzan Kadyrov

    Ramzan Kadyrov commente les attaques dont des policiers tchétchènes ont été la cible

    © Sputnik . Michael Klimentyev
    Russie
    URL courte
    3262

    La série d'attaques qui a visé des policiers ce lundi n’a pas déstabilisé la situation en Tchétchénie, a déclaré le chef de la cette République russe, Ramzan Kadyrov.

    Des policiers tchétchènes, dont trois ont été blessés dans les attaques d’aujourd’hui, ont déjoué avec succès plusieurs tentatives de radicaux pour déstabiliser la situation en Tchétchénie, a déclaré Ramzan Kadyrov sur sa chaîne Telegram. 

    «Un groupe de jeunes a tenté de commettre des crimes qui auraient eu beaucoup de résonance […] Grâce à la vigilance de la police, toutes ces tentatives ont été déjouées, les bandits ont été neutralisés, l'un des criminels voulait se tuer en provoquant une explosion mais est resté en vie», a-t-il écrit.

    Le chef de la Tchétchénie a souligné que les radicaux avaient cherché à «créer l'apparence de forces capables d'organiser des actions armées et des actes terroristes».  Il s’est également dit persuadé que les assaillants avaient pour but de «perturber la fête, espérant ainsi provoquer une grande réaction dans la société et empêcher les habitants de Tchétchénie d'organiser des événements» liés à la célébration de l’Aïd el-Kébir.

    «La situation à Grozny et en Tchétchénie est tout à fait calme et stable et rien n'indique qu'il y aura des complications: les agents de la force publique sont comme toujours vigilants et prêts à rappeler immédiatement à l’ordre toute personne qui voudrait porter atteinte à la sécurité des citoyens», a-t-il ajouté. 

    M. Kadyrov n’a pas confirmé l’information selon laquelle l’un des policiers avait été tué.

    Il a été annoncé précédemment que les deux assaillants avaient été tués ce matin alors qu'ils essayaient de pénétrer dans un bureau de la police du district de Shablinsy. Une deuxième attaque s’est produite dans le même district vers 10h00 lorsqu’un kamikaze s’est fait exploser près de policiers dans la localité de Mesker-Yourt. Deux autres attaques ont eu lieu dans la capitale de la République. Le ministère tchétchène de la santé a indiqué que la vie des trois policiers blessés n'était pas en danger.

    Quant aux organisateurs des attaques, le chef de la Tchétchénie a suggéré qu’ils pourraient être liés à Daech*. En même temps, il a insisté sur le fait que cette organisation terroriste ne disposait d'aucun soutien ni assise sociale dans la République.  

    *Organisation terroriste interdite en Russie 

    Lire aussi:

    L'identité des participants aux attaques contre les policiers en Tchétchénie est établie
    Attaques contre des policiers en Tchétchénie: Kadyrov évoque la piste étrangère
    Après l’attentat de l’Opéra, les Tchétchènes en France, «objets de méfiance»?
    Tags:
    attentat, Daech, Ramzan Kadyrov, Tchétchénie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik