Russie
URL courte
6202
S'abonner

La ligne directe Washington-Moscou – le fameux « téléphone rouge » – est assurée par des moyens de communications russes installés dans la résidence officielle du Président américain, à en croire un porte-parole de la société Rostec.

Des moyens de communication de fabrication russe sont installés à la Maison-Blanche afin d'entretenir des liens de communications directs entre les dirigeants américains et russes, a annoncé à Sputnik un porte-parole de la société russe Rostec.

«Un système de liaison cryptée pour les dirigeants nationaux qui avait été développé par le groupe Avtomatika, qui fait partie de Rostec, a été testé par des spécialistes américains qui l'avaient recommandé pour équiper la ligne directe Moscou-Washington. Depuis sa mise en place, la ligne directe est invariablement équipée d'appareils de fabrication russe», a fait savoir le porte-parole.

Toujours selon lui, depuis l'apparition de la ligne directe, le groupe Avtomatika a développé et construit des dizaines de modification d'appareils de cryptage et de systèmes de liaison cryptée et sécurisée.

«Les appareils fabriqués par Avtomatika fonctionnent dans les bureaux, les trains et les avions assurant aux dirigeants nationaux un système sûr de gestion opérationnel du pays», a-t-il ajouté.

En Russie, le groupe Avtomatika est le numéro un en ce qui concerne la sécurité informatique, le développement et la fabrication de moyens et de systèmes de liaison sécurisée, de systèmes informatiques et de télécommunication sécurisée, ainsi que de systèmes de gestion automatisée à destination spéciale.

Lire aussi:

Un golden retriever joue avec des poussins qui le prennent pour leur mère – vidéo
La «cotte BAC» ne pourra plus être portée par les policiers qui n’en font pas partie, a ordonné la préfecture
Le nouveau maire RN de Perpignan augmente sa propre indemnité dès le premier conseil municipal
Le groupe qui a tagué la fresque en mémoire d’Adama Traoré explique son acte – vidéo
Tags:
ligne directe, Rostec, Moscou, Washington
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook