Ecoutez Radio Sputnik
    La Station spatiale internationale. Photo d'archive

    Un corps céleste à l’origine de la fuite d’air dans un vaisseau spatial russe Soyouz

    © Flickr/ Scott Kelly / NASA
    Russie
    URL courte
    6417

    La fuite d’air dans un vaisseau spatial Soyouz, amarré au segment russe de la Station spatiale internationale, s’est produite après qu’une micrométéorite serait entrée en collusion avec sa coque, a annoncé le président de Roscosmos, Dmitri Rogozine.

    Une micrométéorite qui aurait frappé un vaisseau spatial russe Soyouz dans la nuit du 29 au 30 août peut être à l’origine de la fuite d’air, a déclaré le président de Roscosmos, Dmitri Rogozine, se référant aux spécialistes russes.

    Une fissure de 1,5mm s'est formée dans le compartiment avionique, à l'endroit où ce corps céleste aurait percuté l'appareil, a précisé M.Rogozine.

    «Cette nuit nous avons fait face à une situation d’urgence à la Station spatiale internationale: une fuite d’air, une baisse de pression. Des mesures ont été prises pour définir d’où vient la fuite. L’équipage américain s’est réuni dans le segment russe. Les six cosmonautes se trouvaient dans le segment russe.»

    Ensuite, selon le président de Roscosmos, les compartiments ont été fermés à tour de rôle pour déterminer d’où venait le problème. Cela a finalement été une réussite.

    «Il s’est avéré que tout cela s’est produit dans le segment russe, et non pas dans celui des Américains, dans le vaisseau spatial russe Soyouz», a souligné Dmitri Rogozine.

    D’après lui, la vie des cosmonautes n’est pas en danger, le problème sera bientôt réglé.

    Lire aussi:

    Fuite d’air dans le Soyouz: Roscosmos avance une nouvelle version expliquant le trou
    Sortie dans l’espace de deux cosmonautes russes pour inspecter le trou découvert sur l'ISS
    Fuite d’air dans le Soyouz: des astronautes américains sont-ils impliqués?
    Tags:
    équipage, fissure, fuite, météorite, vaisseau spatial, air, cosmonaute, espace, ISS, Dmitri Rogozine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik