Russie
URL courte
8218
S'abonner

Plus de 50 ans de carrière, des centaines de chansons résonnant dans le cœur de plusieurs générations: la mort du chanteur russe Iossif Kobzon, qui s’est éteint ce jeudi à Moscou, est une perte irréparable pour la culture russe. C’était une figure emblématique, mais aussi un homme au grand cœur fidèle à son pays.

Iossif Kobzon, chanteur russe de 80 ans, est décédé ce jeudi à Moscou après plusieurs années de lutte contre une maladie oncologique. Cet artiste donnait sa voix à d’innombrables chansons patriotiques, mais aussi lyriques, et était l’un des piliers de la scène russe.

Luttant contre le cancer, Iossif Kobzon n’a pas cessé de se produire devant son public. Rares ont été les grands concerts organisés à l’occasion d’évènements importants auxquels le chanteur ne prenait pas part.

Iossif Kobzon est une voix d’or russe, mais aussi une personnalité publique importante et un citoyen fidèle à son pays natal. Originaire de la région de Donetsk, Iossif Kobzon comptait parmi les artistes russes qui y venaient pour des concerts. Il en profitait pour fournir de l’aide humanitaire à ces habitants.

Lors de la prise d’otages d’un théâtre en 2002 lors d’un attentat à Moscou, les terroristes n’ont cité que quelques personnes avec qui ils étaient d’accord pour négocier. Iossif Kobzon faisait partie de cette liste et, s’étant rendu au théâtre, a fait évacuer plusieurs otages du bâtiment.

Lire aussi:

La France enregistre 300.000 nouveaux millionnaires pendant la pandémie
Une rixe ultraviolente éclate à Gare de Lyon à Paris sous l’œil de passagers médusés – vidéo choc
«Sentiment de liberté»: certaines femmes gardent le masque pour une autre raison que le Covid
Armé d’un couteau, il s’avance vers des policiers à Grenoble, l’un d’eux lui tire dessus – vidéo
Tags:
artistes, scène, chanson, Donetsk, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook