Ecoutez Radio Sputnik
    Oural

    C’était comme une explosion: les Russes sur le séisme qui a secoué l’Oural (photo, vidéo)

    CC0
    Russie
    URL courte
    1010

    Les réseaux sociaux sont remplis des impressions terribles des habitants des régions de Tcheliabinsk et de Sverdlovsk, après qu'un tremblement de terre de magnitude 5,5 les a frappés dans la nuit du 4 au 5 septembre.

    Les habitants des régions de Tcheliabinsk et de Sverdlovsk en Russie, frappées par un séisme d'une magnitude de 5,5 la nuit dernière, ne peuvent toujours pas se remettre de l'horreur de ce qu'ils ont vécu.

    Les sismologues russes expliquent ce phénomène naturel par l'âge des montagnes de l'Oural. Le fait est que la chaîne de montagnes est relativement jeune: son âge atteint un peu plus de trois millions d'années. À cet âge se déroule alors une nouvelle étape de la formation de la chaîne de montagnes, ce qui occasionne de petits déplacements de terrain. Les secousses ressenties la nuit dernière ont été estimées à 5,5 sur l'échelle de Richter, un chiffre, selon les scientifiques, qui est plus tôt une norme pour l'Oural

    Des phénomènes similaires dans la nature sont appelés activité tectonique, et de même en ce qui concerne la formation des montagnes. Étant donné que près de l'épicentre des secousses, il n'y avait pas d'habitations, le séisme n'a pas fait de victimes.

    Les réseaux sociaux sont néanmoins remplis de commentaires, dans lesquels les habitants des régions décrivent en détail ce qui s'est passé chez eux: les meubles ont été secoués et la panique a touché non seulement les gens, mais aussi les animaux domestiques.

    Galina Fedoseyeva, présidente du conseil des députés de la ville de Katav-Ivanovsk, dans la région de Tcheliabinsk, a déclaré sur sa page du réseau social VKontakte que «lors des premières minutes après le séisme, elle avait l'impression que c'était une explosion accompagnée d'un coup de tonnerre».
    D'autres Ouraliens du Sud ont eu des impressions tout aussi fortes: les perroquets s'agitaient dans les cages et ne pouvaient pas se calmer, les portes des armoires laquaient.
    Les patients de l'hôpital de la région ont été évacués et les écoles ont été fermées a cause du séisme.

    «C'est vrai que tu comprends qu'il y a des éléments pour lesquels tu es nul. Tout le monde écrit que le séisme a été enregistré mais c'est tout de même un phénomène inconnu», écrit un internautes sur Instagram.

    «Effrayant, bien sûr, j'ai eu peur aussi. Parce que c'est vrai que ce sont de nouvelles sensations et tu ne sais pas quoi faire dans de telles situations», rajoute un autre.

    «J'habite à Magnitogorsk, dans la nuit tout a tremblé très fort, les murs, l'armoire, les fenêtres, tout a vibré! Dans mon sommeil j'ai crié de peur! Et c'est seulement le matin qu'on a su pour le séisme», écrit un des témoins.

    Mercredi soir, à sept kilomètres au nord-ouest de la ville de Katav-Ivanovsk dans la région de Tcheliabinsk, un séisme a été enregistré. Selon le Centre sismologique euro-méditerranéen, la magnitude était de 5,5. Les secousses souterraines ont été enregistrés à 03h58 heure locale. Le foyer se trouvait à dix kilomètres de profondeur. Il n'y a pas de morts ou de blessés.

    Le dernier tremblement de terre important dans l'Oural a eu lieu à l'automne 2015, sa magnitude était de 4,1.

    Lire aussi:

    Séisme, test nucléaire, trous dans le sol: ces réalités sismologiques peu connues
    Un séisme de magnitude 5.6 ressenti au Pérou
    Des journalistes US prennent le séisme chinois pour un test nucléaire nord-coréen
    Tags:
    réactions, montagnes, séisme, Oural
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik