Ecoutez Radio Sputnik
    l'Extrême-Orient russeL’Extrême-Orient russe

    Mine de pétrole, de gaz, d’or… L’immense potentiel de l’Extrême-Orient russe

    © Sputnik . I. Nosov © Sputnik . Ekaterina Tchesnokova
    1 / 2
    Russie
    URL courte
    Ekaterina Bogdanova
    IVe Forum économique oriental (2018) (32)
    8332

    Riche en ressources naturelles et révélant un immense potentiel, l’Extrême-Orient russe occupe une place importante dans les activités de la holding Rosgeologia. Dans un entretien à Sputnik, son directeur général Roman Panov dévoile les perspectives de l’entreprise dans cette vaste région et les multiples défis auxquels elle doit faire face.

    Du pétrole, du gaz naturel, du métal, le territoire de l'Extrême-Orient russe dissimule des «champs de grande taille», ce qui pousse la holding publique russe Rosgeologia à mener un grand ensemble d'études géologiques dans cette région, a confié à Sputnik son directeur général, Roman Panov.

    «Aujourd'hui, plus de 40% des investissements, y compris par le biais du programme gouvernemental visant la reproduction des ressources minérales et des matières premières, sont concentrés sur des projets situés dans l'Extrême-Orient russe. Il est ainsi possible de compenser le manque de pétrole, de gaz et de ressources minérales grâce à la découverte de champs de grande taille […] dans l'Extrême-Orient russe. Voici pourquoi on effectue actuellement un ensemble d'études géologiques de façon assez intensive dans cette région.»

    Roman Panov
    © Sputnik . Vladimir Trephilov
    Roman Panov

    D'après Roman Panov, régler les problèmes logistiques et d'infrastructure, est le défi majeur de la holding.

    «Par exemple, pendant la période d'été, qui est assez courte, il faut assurer la mobilisation de toutes les ressources logistiques pour mener à bien des travaux durant la période d'hiver, qui est elle aussi assez courte. Aujourd'hui le travail est organisé de telle manière, d'un point de vue technologique, que l'on peut l'effectuer seulement en hiver, lorsque il y a les fameuses routes de glace sur lesquelles il est possible de transporter dans les régions assez éloignés du matériel technique, de l'équipement, du personnel.»

    L'Extrême-Orient russe
    © Sputnik . Aleksander Lyskin
    L'Extrême-Orient russe

    M. Panov a souligné qu'en une saison, l'entreprise construisait des milliers de kilomètres de routes de ce genre pour assurer, par exemple, des travaux liés au sondage barométrique.

    Une autre difficulté à surmonter est le manque de spécialistes. Dans le cadre du Forum économique oriental, qui s'est déroulé à Vladivostok du 11 au 13 septembre dernier, Roman Panov avait discuté avec ses collègues de la nécessité de créer une faculté de géologie dans l'Université fédérale d'Extrême-Orient à Vladivostok.

    L’Extrême-Orient russe
    © Sputnik . Vitaliy Ankov
    L’Extrême-Orient russe

    Comme l'a précisé le directeur général de Rosgeologia, l'une des perspectives de l'entreprise est d'augmenter les volumes de l'exploitation aurifère dans le Primorié.

    «Nous voyons un nombre des sites prometteurs pour mener des travaux d'exploration et ensuite mettre en service des gisements d'extraction d'or de taille moyenne. […] Pour nous, notre présence dans l'Extrême-Orient russe est une question de survie de notre entreprise, et la demande d'études d'exploration ici ne cesse d'augmenter.»

    La holding publique russe Rosgeologia avait été mise en place en juillet 2011. Elle réunit actuellement 63 entreprises géologiques et fournit toute une gamme de services liés aux recherches géologiques.

    Dossier:
    IVe Forum économique oriental (2018) (32)

    Lire aussi:

    Le Forum oriental, occasion pour la Russie de resserrer ses liens avec l’Asie-Pacifique
    Forum économique oriental: la politique et les investissements dans le Pacifique
    Siemens: Vladivostok pourrait devenir une nouvelle «Silicon Valley» russe
    Tags:
    perspective, exploration, défis, ressources naturelles, or, gaz, pétrole, territoire du Primorié, Vladivostok, Extrême-Orient, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik