Ecoutez Radio Sputnik
    Viande

    Les Russes sont-ils prêts à abandonner la viande?

    CC0 / Pixabay
    Russie
    URL courte
    4164

    Les Russes n’appliquent plus le concept de nourriture séparée et ne sont pas prêts à renoncer à la viande, indique une étude réalisée par la société holding Romir.

    D'après la recherche réalisée par la holding «Romir», les Russes ont abandonné le concept de nourriture séparée. Ils ne sont pas prêts à renoncer à la consommation de viande et sont sceptiques quant aux produits à base de soja.

    En se basant sur des données collectées auprès de 40.000 Russes, dans 15.000 ménages répartis dans 220 villes, l'étude révèle que la plupart des Russes ne sont pas prêt à renoncer à la viande. Donc, en ce qui concerne la volonté de manger moins de viande ou de ne pas en manger du tout, seuls 4,8% des répondants ont déclaré qu'ils préféraient un menu végétarien.

    «Néanmoins, près de la moitié des sondés, soit 47,7%, ont déclaré qu'ils n'avaient pas l'intention de se limiter dans la consommation de ce produit», indique l'étude.

    Romir a également sondé l'attitude des Russes vis-à-vis des produits individuels. Ainsi, selon les recherches de la holding, la moitié des Russes se méfient du soja.

    Le concept de nourriture séparée n'est plus populaire parmi les Russes. Il n'est désormais plus soutenu que par 4,6% des Russes. Il s'est avéré que 13,8% sont favorables à l'idée de compatibilité des produits. Néanmoins, 40,7% ont déclaré ne pas adhérer aux aliments séparés. 40,9% ont même déclaré que ce concept ne leur convenait pas du tout, indique l'étude.

    Lire aussi:

    Le Conseil de sécurité de la Russie commente la réforme de Schengen proposée par Macron
    «Excusez-nous, on ignorait qu’il était invisible»: le F-117 abattu par les Serbes en 1999
    Ces symptômes du cancer du cerveau que les malades ignorent
    Tags:
    santé, nourriture, viande, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik