Russie
URL courte
9419
S'abonner

Moscou ne dispose pas d’informations confirmant que l’ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia sont encore en vie, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, en direct sur la chaîne de télévision russe TV Centre.

Le ministère russe des Affaires étrangères n'a aucune information permettant de dire que les Skripal sont en vie, a annoncé sa porte-parole Maria Zakharova.

«Nous ne les avons pas vus. Les Skripal sont des personnes réelles. Auparavant ils étaient en vie. À présent? Je n'en sais rien. Nous n'avons aucune information à ce sujet», a déclaré Mme Zakharova en direct sur la chaîne de télévision TV Centre.

Elle a également évoqué la vidéo dans laquelle est apparue la fille de Sergueï Skripal, Ioulia.

«Nous avons vu Ioulia Skripal une seule fois, dans des circonstances étranges: il est impossible de comprendre où elle a été filmée et qui l'a filmée. Quant à Sergueï Skripal, personne ne l'a vu. Il n'y a même pas eu de déclaration qui lui aurait été attribuée. Nous ne savons pas où se trouvent ces deux personnes», a-t-elle ajouté.

L'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été empoisonnés en mars dernier à Salisbury et retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, avait accusé la Russie d'être derrière leur empoisonnement. La Russie a toujours démenti les allégations de Londres. Début avril, les chercheurs du laboratoire britannique de Porton Down avaient d'ailleurs reconnu ne pas être en mesure d'établir le pays d'origine de l'agent innervant utilisé dans la tentative d'assassinat.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a indiqué pour sa part que «l'affaire Skripal» volait en éclats en raison de l'absence de quelque preuve que ce soit de la culpabilité de Moscou. Le ministère a présenté au Foreign Office une soixantaine de notes diplomatiques pour exiger d'accorder à la Russie l'accès à l'enquête et aux citoyens russes impliqués, demander une aide juridique et proposer une coopération, notamment pour organiser une enquête commune. Toutefois, les autorités britanniques n'y ont pas réagi.

Lire aussi:

Les bars ne rouvriront pas avant le 1er février, selon Europe 1
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
Tags:
vie, informations, Sergueï Skripal, Ioulia Skripal, Maria Zakharova
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook