Russie
URL courte
XVe réunion annuelle du Club de discussion Valdaï (10)
4726
S'abonner

Vladimir Poutine a déclaré que Daech* avait renforcé sa présence dans la partie de la Syrie contrôlée par les États-Unis et leurs supplétifs.

Intervenant dans le cadre du Club de discussion Valdaï à Sotchi, Vladimir Poutine a déclaré que Daech* avait élargi sa présence dans la partie de la Syrie contrôlé par les États-Unis et ses supplétifs locaux.

Selon le Président russe, personne ne sait ce qui se passe sur la rive de l’Euphrate se trouvant de facto sous le patronat des États-Unis, mais que des éléments de Daech* y sont toujours.

Vladimir Poutine a appelé à conjuguer les efforts dans la lutte contre le terrorisme en Syrie car certains radicaux étaient prêts à tout instant à reprendre les armes.

«Certains ont réellement déposé les armes, considérant que les objectifs qu’ils s’étaient fixés étaient erronés. D’autres ont profité de nos actions humanitaires et, à vrai dire, sont prêts à reprendre les armes à tout instant. C’est possible. Cela signifie que nous devons être aux aguets, ne pas sous-estimer la menace et intensifier notre lutte commune contre le terrorisme et l’idéologie du terrorisme, mais aussi contre le financement du terrorisme», a-t-il signalé, répondant à la question de savoir si les radicaux ont perdu la foi dans leurs objectifs.

Il a cependant déploré qu'en attendant, on ne parvienne pas à conjuguer tous les efforts au sens complet du terme.Il a précisé qu' «il y avait certains éléments de la coopération, mais qu'ils ne suffisaient pas».

 

*Organisation terroriste interdite en Russie 

Dossier:
XVe réunion annuelle du Club de discussion Valdaï (10)

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
L’Égypte a besoin d’armes, la France répondra-t-elle présente?
Tags:
présence militaire, Daech, Club de discussion Valdaï, Vladimir Poutine, Euphrate, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook