Russie
URL courte
Explosion en Crimée (15)
119
S'abonner

Le jeune responsable du massacre de Kertch aurait pu subtiliser l'argent nécessaire pour commettre son crime à sa grand-mère, qui a parlé à Sputnik de la disparition de 20.000 roubles (environ 265 euros) qu'elle avait glissés entre des photos.

La grand-mère du tireur de Kertch, Galina Rosliakova, estime que c'est chez elle que son petit-fils a pu se procurer l'argent nécessaire pour commettre le massacre. Elle s'est rappelé qu'il lui avait fait part de son idée de faire numériser les photos sur lesquelles il était enfant.

«Il a pris les photos entre lesquelles j'avais glissé 20.000 [roubles, quelque 265 euros, ndlr]. Il était au courant. Après son départ, l'argent n'y était plus», a-t-elle confié.

En outre, un journaliste de Komsomolskaïa Pravda a fait le tour des sociétés pouvant accorder un micro crédit à Kertch, mais s'est vu répondre partout que Vladislav Rosliakov n'était jamais venu et qu'il était trop jeune pour pouvoir espérer en obtenir un. Les voisins affirment que la famille vivait pauvrement.

Selon un dernier bilan, le drame a fait 21 morts, majoritairement des élèves mineurs et majeurs, ainsi que plusieurs employés de l'établissement. On dénombre également 67 blessés, dont certains sont toujours dans un état critique.

Le mercredi 17 octobre, un élève de quatrième année d'un lycée technique de Kertch, en Crimée, a déclenché une fusillade et fait exploser une bombe dans l'établissement qu'il fréquentait. Après avoir perpétré l'attaque, l'assassin a mis fin à ses jours. Le Comité d'enquête a qualifié ce crime de tuerie de masse.

Dossier:
Explosion en Crimée (15)

Lire aussi:

Plus de 100 caddies abandonnés: les clients «livrés à eux-mêmes», le 1er mai tourne au fiasco – images
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Vers une suspension des brevets des vaccins anti-Covid: Big Pharma K.O. debout?
Tags:
blessés, morts, tuerie, tireur, Comité d'enquête de Russie, Kertch, Crimée, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook