Ecoutez Radio Sputnik
    Maison Blanche

    Traité FNI: la sortie des USA aurait «des conséquences catastrophiques» (sénateur russe)

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    Russie
    URL courte
    29513

    Le retrait des États-Unis du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) annoncé par Donald Trump, s’il a lieu, aura des conséquences catastrophiques et créera une situation critique dans laquelle la menace à la paix prendra des formes concrètes, estime le sénateur russe Konstantin Kossatchev.

    En commentant via Facebook la déclaration de Donald Trump sur la sortie des États-Unis du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), le président de la Commission des Affaires étrangères du Conseil de la Fédération, Konstantin Kossatchev, a signalé que le retrait américain du Traité pourrait avoir des conséquences catastrophiques et donnait des formes concrètes à la menace à la paix.

    Le sénateur a rappelé que l'article 15 du Traité prévoyait le retrait unilatéral, mais dans des circonstances extraordinaires… et avec un préavis de 6 mois.

    «En attendant, aucune démarche officielle n'a été faite, ce qui permet de considérer la déclaration de Trump plutôt comme un chantage que comme un acte juridique accompli. Mais si cela a lieu, les conséquences seront vraiment catastrophiques», a-t-il signalé.

    M. Kossatchev note que la rupture du Traité FNI détruira les perspectives de reconduction du Traité New START de réduction des armes stratégiques qui expire en 2021, ce qui menace de destruction le système d'accords sur la non-prolifération des armes nucléaires.

    «L'humanité est menacée de chaos total dans le domaines des armes nucléaires», conclut-il.

    Selon lui, il ne fait pas de doute que les Américains s'évertuent à détruire le système d'accords sur l'équilibre des forces nucléaires dans le monde, qui avait été mis en place à l'époque de la guerre froide et dont ils n'ont plus besoin. Ils cherchent à obtenir la supériorité militaire unilatérale dans le domaine des armements nucléaires et conventionnels afin d'imposer au monde leur volonté et leurs intérêts.

    «Il s'agit, au fond, d'une agression unilatérale (du moins, par rapport au droit international) laquelle, bien qu'hypothétique, prend progressivement corps», a-t-il ajouté.

    «La situation est critique, les menaces à la paix prennent des formes toujours plus concrètes», résume le sénateur, précisant que cette situation demandait une discussion au Conseil de sécurité de l'Onu.

    Signé le 8 décembre 1987 par le Président américain Ronald Reagan et le secrétaire général du Parti communiste Mikhaïl Gorbatchev, le Traité FNI visait à détruire en trois ans les missiles d'une portée de 500 à 5.500 km. En mai 1991, les conditions prévues par l'accord avaient été remplies: l'Union soviétique avait détruit plus de 1.700 missiles balistiques et de croisière basés au sol, et Washington 859. Conclu pour une durée indéterminée, le Traité permet à chacune des parties de le quitter en justifiant l'indispensabilité de son geste. Depuis 30 ans, Moscou et Washington ne cessent d'échanger des piques, s'accusant mutuellement de violer le document et menaçant de s'en retirer.

    Lire aussi:

    Berlin appelle les USA à réfléchir sur les conséquences d’un retrait du Traité FNI
    Trump menace de se retirer du Traité FNI
    Le conseiller de Trump chercherait à le persuader de se retirer du Traité FNI
    Tags:
    conséquences, sortie, Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), armes nucléaires, Konstantin Kossatchev, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik