Ecoutez Radio Sputnik
    Le groupe naval de la Flotte du Pacifique part de Vladivostok

    Un groupe naval de la Flotte russe du Pacifique fait escale en Chine

    © Sputnik . Vitali Ankov
    Russie
    URL courte
    3370

    Un groupe naval de la Flotte du Pacifique composé du croiseur nucléaire Variag, du grand navire de lutte anti-sous-marine Amiral Panteleev et du navire-citerne Boris Boutoma ont jeté l’ancre dans le port chinois de Qingdao, a annoncé le porte-parole de la Flotte Nikolaï Voskressenski.

    Un groupe de navires de la Flotte russe du Pacifique formé par le croiseur nucléaire Variag, le grand navire de lutte anti-sous-marine Amiral Panteleev et le navire-citerne Boris Boutoma est arrivé dans le port chinois de Qingdao, a communiqué Nikolaï Voskressenski, porte-parole de la Flotte.

    «Aussitôt après l'amarrage, une réunion conjointe des marins russes et chinois a été organisée, consacrée au ravitaillement des navires. Le commandant du groupe, le contre-amiral Édouard Mikhaïlov, et les capitaines des navires rendront visite au commandant de la Flotte du Nord de l'armée chinoise et aux dirigeants de Qingdao», a précisé le porte-parole.

    Pendant l'escale, les marins russes et chinois auront l'occasion de visiter les navires de leurs homologues.

    Les navires du groupe naval russe doivent rester en Chine jusqu'au 25 octobre.

    Le 1er octobre, les navires de la Flotte du Pacifique ont quitté leur base de Vladivostok pour une mission de trois mois. Depuis le départ, ils ont eu plusieurs exercices et entraînements en mer, et se sont rendus dans des ports du Japon et en Corée du Sud.

    Lire aussi:

    Des navires de la Flotte russe du Pacifique quittent Shanghai
    Des navires de la Flotte du Pacifique sont entrés dans un port en Birmanie
    Moments forts de tirs réels de la Flotte russe de la mer Baltique (vidéo)
    Tags:
    arrimage, ravitaillement, navire-citerne Boris Boutoma, Admiral Panteleïev (destroyer), croiseur lance-missiles Variag, Flotte russe du Pacifique, Qingdao
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik