Ecoutez Radio Sputnik
    Un diamant (image d'illustration)

    Des tailleurs de diamants russes préparent une nouvelle collection unique

    © Sputnik . Maxim Blinov
    Russie
    URL courte
    1120

    La société russe Alrosa, connue pour avoir taillé le diamant de 51,38 carats le plus clair et le plus cher de l’histoire de l’orfèvrerie russe, a annoncé une nouvelle collection unique de pierres précieuses.

    Le leader mondial de l'exploitation minière de diamants, la société russe Alrosa, prévoit de présenter une nouvelle collection de pierres précieuses dès l'année prochaine, selon le directeur général de l'entreprise Sergueï Ivanov. 

    «Nous sommes en train de discuter une série de concepts pour tailler plusieurs pierres précieuses uniques», a confié le directeur général d'Alrosa à Sputnik.

    La nouvelle collection n'a pas encore reçu de nom, par contre, d'après Sergueï Ivanov le nom est vraiment important et devrait être en accord avec les pierres précieuses.

    L'année dernière, Alrosa avait réalisé une collection unique baptisée Dynastie pour une vente aux enchères. Cette collection était composée de cinq gemmes taillées d'un seul diamant pesant 179 carats appelé Romanov qui avait été extrait dans la République russe de Sakha, en 2015. L'une des pierres de la collection de 51,38 carats a été reconnue comme la plus claire de tous les grands diamants taillés dans l'histoire de l'orfèvrerie russe. La pierre précieuse unique a été vendue en août, alors que la vente de la collection Dynastie a rapporté près de 10 millions de dollars (environ 8,8 millions d'euros).

    Les autres diamants de la collection ont été nommés d'après les dynasties qui ont joué un rôle crucial dans le développement de la bijouterie russe, dont Cheremetiev, Orlov, Vorontsov et Ioussoupov.

    Lire aussi:

    Un diamant russe d’une clarté extraordinaire présenté à New York
    Le plus gros diamant jamais taillé en Russie sera mis aux enchères
    Deux diamants rarissimes retrouvés en Iakoutie
    Tags:
    orfèvrerie, pierres précieuses, or, collectioneur, diamants, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik