Ecoutez Radio Sputnik
    Poutine et Trump au sommet d'Helsinki

    Le Kremlin dévoile l’objectif principal de la prochaine rencontre Poutine-Trump à Paris

    © Sputnik . Sergueï Gouneev
    Russie
    URL courte
    5162

    L’objectif principal de la prochaine rencontre entre les Présidents russe et américain est de prendre le pouls de la situation, car la résolution de beaucoup de questions demande un échange entre eux, a annoncé le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

    La prochaine rencontre entre Vladimir Poutine et Donald Trump vise essentiellement à prendre le pouls de la situation car trop de questions se sont accumulées, sur lesquelles il est nécessaire que tous les avis soient exprimés, a communiqué le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov.

    «Prendre le pouls de la situation est l'objectif principal d'une telle rencontre», a-t-il affirmé aux journalistes.

    Il a signalé que les dirigeants russe et américain avaient traditionnellement beaucoup de questions qui exigeaient de leur part un échange franc et direct.

    «Les questions restent trop nombreuses concernant la stabilité stratégique, d'autant plus dans le contexte de l'intention rendue publiques par les États-Unis de sortir du Traité FNI», a fait savoir le porte-parole.

    M.Peskov a ajouté que les divers problèmes touchant aux relations bilatérales seraient également à l'ordre du jour.

    Comme annoncé précédemment, Vladimir Poutine et Donald Trump envisagent de se rencontrer le 11 novembre prochain à Paris en marge des célébrations du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

    Lire aussi:

    Un conseiller de Poutine fait la lumière sur la prochaine rencontre avec Trump à Paris
    Moscou met les points sur les «i» au sujet de la conversation «dure» de Trump avec Poutine
    Trump n'est «pas sûr» de pouvoir rencontrer Poutine à Paris? Le Kremlin se prononce
    Tags:
    échange de points de vue, rencontre, Donald Trump, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik