Russie
URL courte
2190
S'abonner

Selon les conclusions de la commission d'enquête rendues publiques jeudi, l'accident du Soyouz, survenu le 11 octobre, est dû à une «déformation» à l'assemblage à Baïkonour.

La Commission pour les accidents du holding spatial russe Roscosmos a révélé les résultats de l'enquête sur l'accident de la fusée Soyouz survenu le 11 octobre. Selon le président de la commission, cet échec s'explique par une «déformation» du capteur de séparation des premier et deuxième étages lors de l'assemblage du lanceur à Baïkonour.

«Il a été établi avec certitude que le seul endroit où cela aurait pu se produire, c'était lors de l'assemblage de la fusée sur le cosmodrome de Baïkonour», a déclaré le président de la commission pour les accidents du holding spatial russe Roscosmos, Oleg Skorobogatov.

Le bloc latéral du lanceur a heurté le réservoir de carburant, ce qui a entraîné l'accident du Soyouz-FG, a-t-il ajouté.

Le 11 octobre, un accident impliquant un lanceur Soyouz-FG est survenu pour la première fois en 35 ans. Le lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau habité Soyouz MS-10 qui a décollé du cosmodrome de Baïkonour avec le Russe Alexeï Ovtchinine et l'Américain Nick Hague à son bord, a connu une panne deux minutes après son décollage. La procédure d'évacuation de l'équipage s'est correctement déclenchée et la capsule du Soyouz MS-10 s'est posée non loin de la ville kazakhe de Jezkazgan.

Les lancements de vaisseaux habités ont été pour le moment suspendus.

À bord de l'ISS se trouvent actuellement trois astronautes: l'Allemand Alexander Gerst, l'Américaine Serena Aunon-Chancellor et le Russe Sergueï Prokopiev.

Une nouvelle expédition devrait partir le 3 décembre prochain vers l'ISS, tandis que l'équipage qui se trouve actuellement à bord devrait rentrer le 20 décembre.

Lire aussi:

Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Une voiture a percuté la grille d’entrée de la chancellerie d’Angela Merkel à Berlin - photos, vidéo
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Tags:
Soyouz MS-10, Soyouz-FG
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook