Ecoutez Radio Sputnik
    Sergueï Lavrov

    La Russie souhaite maintenir le Traité FNI, selon Lavrov

    © Sputnik . Alexei Filippov
    Russie
    URL courte
    6101

    Moscou est favorable à ce que le Traité FNI reste en vigueur, a déclaré ce vendredi le chef de la diplomatie russe. Mais après l’annonce officielle de la sortie de Washington, selon lui imminente, son maintien sera impossible.

    Souhaitant maintenir le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), la Russie déplore la décision américaine de s'en retirer, a déclaré ce vendredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors de la conférence de presse organisée à l'issue de ses négociations avec le Secrétaire général de l'OSCE, Thomas Greminger.

    «Nous souhaitons maintenir [le traité, ndlr] et nous avons appris avec regret l'intention des États-Unis de se retirer de ce traité», a-t-il précisé.

    Il estime que Washington annoncera bientôt officiellement son retrait.

    «Nous avons fait part de notre volonté d'analyser la situation actuelle mais, pour autant que nous le sachions, la décision des États-Unis est définitive. Elle sera bientôt annoncée officiellement et sera suivie d'une période de six mois au terme de laquelle elle deviendra effective», a ajouté M. Lavrov.

    Donald Trump avait précédemment annoncé que les États-Unis prévoyaient de sortir du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), signé en 1987 par Mikhaïl Gorbatchev et Ronald Reagan. Le document en question abolissait l'usage de toute une série de missiles d'une portée allant de 500 à 5.500 kilomètres.

    Lire aussi:

    Lavrov précise la position de Moscou quant au retrait US du Traité FNI
    Moscou sur le retrait des USA du Traité FNI: «Nous avons compris que tout était déjà joué»
    Lavrov trouve que l’Europe s’est énervée après la décision des USA sur le Traité FNI
    Tags:
    retrait, Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), Donald Trump, Sergueï Lavrov, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik